Les touristes pris au piège par la tempête Pabuk — Thaïlande

Claudine Rigal
Janvier 5, 2019

Des dizaines de milliers de touristes ont fui plusieurs îles du golfe de Thaïlande, menacées par la tempête tropicale Pabuk qui devrait entraîner de fortes pluies, des vents violents et des vagues d'au moins cinq mètres, ont annoncé jeudi les autorités.

Ce vendredi, avant l'aube, un pêcheur de la province de Pattani est décédé après que des vagues de plusieurs mètres se sont abattues sur son bateau alors qu'il rentrait au port. Un autre membre de son équipage est toujours porté disparu. Elle a touché les terres plus rapidement que prévu.

L'île Koh Phangan est "très vide", a relevé Pui Suriwan, un habitant, décrivant des plages "désertes".

Le directeur du centre météorologique thaïlandais, Phuwieng Prakhammintara, a prévenu que la tempête Pabuk va toucher deux destinations très touristiques Koh Phangan et Koh Tao.

"On craint qu'il ne s'agisse de la pire tempête à ravager le pays depuis 1989, quand le Typhon Gay avait fait plus de 400 morts", explique le Bangkok Post ce vendredi 4 janvier, alors que la tempête Pabuk fait rage en Thaïlande. Mais, "elle pourrait provoquer des crues éclair", a averti Phuwieng Prakhammintara.

Selon un responsable de l'autorité provinciale de l'électricité, sur le continent, de nombreux foyers sont privés d'électricité dans les provinces de Nakon Si Thammarat et Surat Thani en raison de la chute d'arbres et de poteaux qui ont endommagé des lignes électriques.

Rien qu'à Koh Phangan, réputée pour ces fêtes de la pleine lune (Full Moon parties) "10 000 touristes sont toujours sur place", a déclaré à l'AFP Krikkrai Songthanee, chef du district de l'île.

À Koh Samui, un homme de 56 ans parti nager avec sa famille, malgré les drapeaux rouges interdisant la baignade, s'est noyé, emporté par le courant, a indiqué le capitaine de police Boonnam Srinarat. "J'ai parlé à certains d'entre eux la nuit dernière".

"Il est difficile de prédire la gravité de la tempête, les gens devraient donc se conformer aux recommandations des autorités", a-t-il ajouté.

Sur Koh Tao, l'un des meilleurs sites de plongée d'Asie du Sud-Est, résidents et vacanciers se préparent aussi à affronter la tempête. "Le temps se dégrade et le vent se lève. J'ai fini d'acheter des provisions (.) Mais il n'y a pas de gaz partout et le supermarché est déjà à court de certains produits", a relaté un moniteur de plongée espagnol qui a requis l'anonymat.

Pabuk devrait encore perdre en intensité samedi matin au-dessus de la mer d'Andaman, où se trouvent les stations touristiques de Krabi et de Phuket. Le pays devrait accueillir un nombre record de 40 millions de visiteurs cette année, dont une majorité se rendent dans les stations balnéaires du sud.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL