L'UE fâchée par la rétrogradation de sa mission à Washington | Europe

Claudine Rigal
Janvier 10, 2019

L'union européenne (UE) n'est plus un Etat mais une organisation internationale aux yeux de Washington.

L'administration Trump a rétrogradé le statut diplomatique de la représentation de l'Union européenne à Washington sans l'en avertir, affirme mardi la radio allemande Deutsche Welle (DW).

Les autorités américaines ont décidé, il y a quelques semaines, de reconsidérer le statut diplomatique de la délégation de l'UE à Washington. Habituellement appelé parmi les 30 premiers représentants d'Etats, David O'Sullivan avait été appelé vers la fin de la liste de 150 diplomates. Or, ce n'est qu'après avoir contacté les organisateurs des funérailles de l'ex-Président George H.W. Bush en décembre dernier que la mission a appris le changement de son statut.

"Il y a eu des changements récents dans la manière dont les directives diplomatiques sont mises en oeuvre par le protocole américain", a confirmé ce mardi une porte-parole de la Commission européenne.

Depuis 2016, l'Union européenne jouissait auprès de l'administration américaine d'un statut comparable à celui d'un Etat.

L'UE n'a pas été informée de ce changement et demande que la pratique diplomatique établie depuis quelques années soit respectée, a-t-elle insisté.

"Quels que soient les désaccords politiques avec l'administration américaine, nous restons des amis des Etats-Unis et cette amitié ne va pas s'étioler", a ajouté la commission.

L'annonce de cette brimade protocolaire intervient alors que les relations entre Bruxelles et Washington sont tendues.

M Malmström doit rencontrer le représentant américain au commerce Robert Lighthizer pour tenter de convaincre le président Donald Trump de ne pas imposer des droits de douane de 25 % sur les importations européennes de voitures, ce qui affecterait surtout l'Allemagne et pourrait déclencher une guerre commerciale.

Les relations entre l'Union européenne et les États-Unis se sont détériorées en 2018 avec la décision de Washington d'imposer des droits de douane sur l'acier et l'aluminium provenant de l'UE et d'autres partenaires commerciaux. L'UE a répliqué avec des mesures de rétorsion ciblées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL