Marché : Le pétrole termine la journée en hausse mais recule sur l'année

Xavier Trudeau
Janvier 4, 2019

Les prix du pétrole débutent l'année 2019 en baisse sur fond de craintes d'excèdent de l'offre alors que les perspectives de la croissance mondiale sont questionnées.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour février gagnait 41 cents à 45,74 dollars.

Les cours du brut peinent donc à s'éloigner de leurs plus bas niveaux en un an et demi, atteints fin décembre à 49,93 dollars pour le Brent et à 42,36 dollars pour le WTI.

L'activité des manufactures chinoises s'est dégradée fin 2018, malgré une légère amélioration de la production, notamment du fait d'une baisse des nouvelles commandes, selon l'indice indépendant Caixin.

" Outre ces données chinoises, la production industrielle était en retrait en Asie le mois dernier ", a ajouté M. Wilson, qui donne pour exemple la Corée du Sud, Taiwan et la Malaisie.

Or, en 2018, la Chine est devenue le premier importateur mondial d'or noir, ravissant ce titre aux Etats-Unis, selon les données de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Autre facteur qui a pesé sur la tendance: l'annonce d'un nouveau record de la production pétrolière des Etats-Unis en octobre, à plus de 11,5 millions de barils par jour. Les analystes prennent en compte dans leur prévision pour 2019 la baisse annoncée par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole aux côtés de la Russie de réduire plus que prévue leur production de pétrole, à hauteur de 1,2 million de barils journaliers à partir de janvier.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL