Musique: R. Kelly accusé encore de pédophilie

Pierre Vaugeois
Janvier 5, 2019

Il a en effet menacé la chaîne Lifetime de procès si elle décide de continuer à diffuser les épisodes dudit documentaire, qu'il traite de mensonge.

Diffusé à partir du jeudi 3 janvier, cette mini-série va sortir de nombreux témoignages inédits de femmes, toutes présentées comme des anciens victimes de R. Kelly et semblant fondre en larmes à chaque intervention: son ex-femme Andrea Kelly, Jerhonda Pace, Kitti Jones, Asante McGee, Lisa Van Allen et la chanteuse Sparkle... C'est dans un nouveau documentaire que le chanteur producteur est de nouveau accusé.

L'auteur-compositeur avait déjà été inculpé en 2002, pour avoir filmé des actes sexuels entre lui et une jeune fille de 14 ans, mais finalement acquitté en 2008. L'équipe de Surviving R. Kelly (Survivre à R. Kelly) a réalisé des dizaines d'interviews filmées avec des personnes qui ont côtoyé l'artiste.

D'anciennes choristes racontent notamment avoir été témoins de relations sexuelles entre R. Kelly et trois jeunes filles de moins de 16 ans, dont la chanteuse Aaliyah (décédée en 2001), âgée de 15 ans à l'époque.

Les faits sont passibles de poursuites pénales dans plusieurs États américains, notamment en Illinois, où habitait R. Kelly, qui est originaire de Chicago. Le documentaire donne également la parole à des femmes qui accusent R. Kelly d'être un manipulateur violent et amateur de très jeunes filles desquelles il exigeait notamment qu'elles l'appellent "daddy" (papa). Ils vous changent à jamais.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL