Netflix : une firme développe une IA pour chasser le partage de compte

Xavier Trudeau
Janvier 12, 2019

Cette intelligence artificielle a été pensée et programmée par l'entreprise britannique Synamedia, et a été nommée 'Credentials Sharing Insights' dont le mode de fonctionnement se base sur le repérage de toute activité inusuelle dans le profil de l'utilisateur: les endroits de connexion, les horaires d'utilisation ainsi que d'autres paramètres que l'entreprise refuse de divulguer pour l'instant.

Si vous avez la chance d'avoir un ami très généreux qui vous a gentiment refilé le mot de passe de son compte Netflix, profitez-en encore un petit peu car ça ne devrait bientôt plus être possible!

Ce système baptisé Credentials Sharing Insight serait actuellement testé par un certain nombre de sociétés, mais Synamedia n'a pas encore précisé lesquelles. Si utiliser ces services légaux même avec un mot de passe emprunté est déjà une bonne chose, le partage de mots de passe peut aussi créer un manque à gagner pour les entreprises concernées. " déclare Jean-Marc Racine, Directeur de la technologie de Synamedia". Les opérateurs de télévision payante et les services de streaming pourront intégrer le logiciel d'intelligence artificielle dans leurs plateformes, ce qui les aidera à suivre les opérations de partage de compte à grande échelle.

Par contre, dans le cas des comptes dont le mot de passe est partagé de façon abusive, avec des dizaines, centaines voire des milliers d'utilisateurs, ils risquent tout simplement la suppression du compte.

Selon l'entreprise, si le logiciel constate une diffusion illégale, il serait en mesure de bloquer de tels comptes.

Selon Netflix, bien que le nombre d'utilisateurs pouvant accéder simultanément à la plateforme dépende du type d'abonnement, ceux qui transmettent illégalement leurs informations d'identification peuvent être repérés et identifiés par l'algorithme conçu par Synamedia.

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL