Prélèvement à la source : à Amiens, opération déminage pour Gérald Darmanin

Xavier Trudeau
Janvier 7, 2019

Mais "nous avons rajouté 200 personnes supplémentaires ce (jeudi) matin" dans les 14 centres d'appels, a dit Gérald Darmanin lors d'une conférence de presse.

Plus tôt dans la journée, il avait indiqué que la mise en place du prélèvement à la source au 1er janvier n'avait pas entraîné de "bug technique".

Selon Bercy, quelque 90 000 appels avaient été reçus jeudi en début d'après-midi sur la ligne non surtaxée (0 809 401 401) mise en place en complément du site internet impots.gouv.fr et des fonctionnaires mobilisés dans les agences des finances publiques.

Interrogé sur l'impact que pourrait avoir la réforme pour les Français, qui verront leur pension ou salaire amputé du montant de l'impôt, M. Darmanin - qui a répondu devant les caméras à des appels de contribuables - a dit "faire confiance au bon sens" des citoyens.

"Toute la semaine, tout le mois encore, il y aura évidemment toujours la possibilité de contacter le centre des impôts pour faire que le prélèvement à la source soit le plus simple pour tout les contribuables", a-t-il poursuivi. Le prélèvement à la source "est une réforme de simplification du paiement de l'impôt".

Gérald Darmanin en a profité pour vanter les mérites d'une transformation qu'il juge indispensable et qui vise à "simplifier" la vie des contribuables: "cela fait un siècle qu'on aurait dû faire cette réforme", a-t-il estimé, visiblement confiant, avant d'ajouter que "dans un mois, c'est comme le téléphone portable, on se demandera comment on faisait avant". "Aujourd'hui, l'impôt à la source, c'est à la fin du mois au moment où vous touchez votre revenu", a-t-il détaillé.

De quoi gêner la compréhension de la réforme par les contribuables?

Le prélèvement sera ainsi effectif dans les prochains jours pour les salariés des entreprises qui pratiquent le décalage de paie (salaire de décembre versé en janvier) et pour les chômeurs, dont les allocations chômage de décembre sont versées en janvier. Suivront les indépendants qui verseront un acompte en milieu de mois, calculé sur la base de leurs revenus déclarés au printemps dernier, sur l'année 2017. Ce taux figure sur l'avis d'impôt transmis cet été. La première c'était celle d'un bug généralisé. Avec le prélèvement à la source, il est désormais possible d'actualiser sa situation, afin de bénéficier d'un nouveau taux d'imposition dans un délai de trois mois. "Je suis mensualisé, ma maman est mensualisée, il n'y aura pas de différence", insiste t-il alors que la question du pouvoir d'achat est justement au cœur de l'action des gilets jaunes.

Crédit d'impôt. Le prélèvement à la source n'efface pas le bénéfice de réductions ou de crédits d'impôts, liés par exemple à la rénovation énergétique de son logement ou à l'emploi d'une personne à domicile.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL