Pyrénées-Orientales : bientôt un métro entre France et Andorre ?

Claudine Rigal
Janvier 11, 2019

"C'est la solution d'un tunnel avec un métro souterrain qui a été retenue et c'est la commune de Porta dans les Pyrénées-Orientales qui a été choisie comme point de départ de la ligne".

Andorre et la France soutiennent ce projet novateur.

Il faut actuellement 30 minutes de voiture pour aller de Pas-de-la-Case, connu en Andorre pour ses prix bas, à Porta, dans les Pyrénées-Orientales. Mais bientôt, 11 minutes suffiront peut-être pour effectuer la distance entre les deux villes. C'est le projet lancé à l'initiative des chambres de commerces de la Principauté d'Andorre et de Perpignan, selon France Bleu Roussillon.

Ce projet offrirait un énorme coup de pouce touristique au territoire de la Cerdagne, ainsi qu'aux commerces andorrans, qui vivent principalement des visites françaises.

Le métro partirait à 2.500 mètres d'altitude.

Selon les précisions de France Bleu Roussillon, une convention devrait être signée dans quelques jours en Principauté pour que les deux chambres de commerce deviennent les interlocuteurs officiels de ce dossier et puissent ainsi initier de premières discussions avec le gouvernement français, les collectivités territoriales et locales. Le coût total des travaux est estimé à au moins 150 millions d'euros, pris en charge dans le cadre d'un partenariat public-privé, avec des financements français et andorran, mais aussi espagnol et européen. La quasi-totalité de cette nouvelle ligne de métro est en France, d'où les démarches entamées pour inscrire le projet dans le futur PLUI de la commune catalane de Porta. Plusieurs travaux d'envergure seront toutefois nécessaires, notamment la construction d'un viaduc de 200 mètres puis d'un immense tunnel de 200 mètres en forte pente. "Pour remplir le métro, il faudra plus de trains et plus de rapidité entre Paris, Toulouse, Foix, Latour de Carol et Barcelone".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL