"Sérotonine" de Michel Houellebecq, présage du mouvement des Gilets jaunes — France News

Pierre Vaugeois
Janvier 7, 2019

En pleine révolte des gilets jaunes et à quelques mois des élections européennes, la sortie du livre de Michel Houellebecq est un coup de pied dans la fourmilière.

"Merci Michel Houellebecq et bienvenue!": le maire de Niort Jérôme Baloge a choisi l'humour pour répondre, jeudi, au célèbre écrivain qui, dans son livre "Serotonine" à paraître vendredi, évoque Niort comme l'"une des villes les plus laides qu'il m'ait été donné de voir".

Flammarion a prévu un tirage exceptionnel de 320 000 exemplaires (le tirage moyen d'un roman en France se situe autour de 5000 exemplaires). En Allemagne, où le livre sort lundi, son éditeur a prévu un tirage tout aussi exceptionnel pour un livre étranger de 80.000 exemplaires.

Le romancier n'avait rien publié depuis le polémique "Soumission", paru il y a quatre ans, le jour même de l'attaque contre Charlie Hebdo.

Dans toutes les librairies de France, "Sérotonine", de Michel Houellebecq bénéficie d'une importante mise en place: en devanture, en pile à l'entrée ou encore un peu partout à l'intérieur des magasins, qu'ils soient de centre-ville ou de périphérie. Le récit, sombre et poignant, plonge les lecteurs au cœur de la France rurale et souffrante. Écrit des mois avant l'apparition des " gilets jaunes ", le roman semble avoir anticipé ce mouvement qu'aucun responsable politique n'avait vu venir. "Soumission" et ses déclarations dans la presse sur l'islam, le féminisme ou Donald Trump - "l'un des meilleurs présidents américains" à ses yeux - en ont parallèlement fait un auteur sulfureux, difficile à classer sur l'échiquier politique mais encensé par Nicolas Sarkozy ou Laurent Wauquiez. La lecture de ce roman est bouleversante.

Malgré les scènes pornographiques (l'éloge de la fellation voisine avec la description d'un "gang bang" canin, on croise un pédophile allemand.), le roman de Michel Houellebecq est éminemment romantique. "Mais maintenant, il faut le prendre au sérieux", estime Die Zeit.

En Italie, où ses romans sont régulièrement en tête des ventes, le Corriere della Sera estime que "le plus grand écrivain français vivant réalise le miracle de mettre sa gêne, son écœurement envers le monde contemporain au service de pages émouvantes".

Le quotidien italien de droite Il Giornale n'hésite pas à comparer Houellebecq au grand écrivain catholique Georges Bernanos.

Pour le journal espagnol El Pais, " une des scènes centrales est le blocage d'une autoroute par des agriculteurs en colère contre Paris et l'Union européenne, grande pute, selon les mots du narrateur.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL