Scandale de matchs truqués en Espagne

Solenn Plantier
Janvier 12, 2019

L'organisation démantelée soudoyait des joueurs de tennis évoluant sur les circuits ITF Futures et Challenger, soit les niveaux inférieurs au circuit ATP, explique la Garde civile dans un communiqué.

Un réseau de trucage de matches de tennis a été démantelé en Espagne lors d'une opération au cours de laquelle 15 personnes ont été arrêtées et des enquêtes ouvertes contre 68 autres dont 28 joueurs, a annoncé ce jeudi la Garde civile.

L'enquête a été lancée à la suite d'une plainte déposée par les responsables de Tennis Integrity Unit (TIU), organisme international de lutte contre la corruption chargé de veiller à la transparence dans le monde du tennis, explique le communiqué, ajoutant que sur la base de cette plainte, la Garde civile a concentré son enquête sur un joueur de tennis espagnol pour démêler la structure complexe de cette organisation. L'un des joueurs visés a joué le dernier US Open.

Les membres de l'organisation se rendaient sur les lieux des matches pour s'assurer que les joueurs achetés respectaient le pacte.

Le modus operandi de l'organisation criminelle consiste à usurper des milliers d'identités de citoyens avec lesquelles elle effectuait les paris en les reliant à des comptes de parieurs et à des porte-monnaie électroniques. Lors des perquisitions, des voitures de luxe, un pistolet, de fausses pièces d'identité, des bijoux, des cartes de crédit et 167.000 euros en espèces ont été saisis.

Les 83 suspects sont accusés notamment d'association de malfaiteurs et de corruption.

Oliver Anderson, vainqueur de l'Open d'Australie junior en 2016, a également été suspendu 19 mois pour avoir délibérément perdu un set contre un joueur très inférieur, et l'Italien Daniele Bracciali, 40 ans, banni à vie de tout lien avec le tennis pour des faits de trucage de matchs remontant à 2011.

En juin, une opération similaire à celle menée en Espagne a eu lieu en Belgique, là encore contre un réseau composé d'Arméniens qui truquait des rencontres Futures et Challenger.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL