Venezuela: Washington ne reconnaîtra pas la présidence de Maduro (Bolton)

Claudine Rigal
Janvier 10, 2019

L'Union européenne (UE) et les pays du Groupe de Lima -qui rassemble depuis 2017 des pays d'Amérique latine et le Canada- ont également annoncé qu'ils ne reconnaîtraient pas le deuxième mandat du président vénézuélien.

Deux heures plus tard, à Washington, l'Organisation des États américains (OEA) tiendra une session extraordinaire sur la situation dans le pays sud-américain. Un encouragement à faire un coup d'Etat, a dénoncé Caracas.

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a prêté serment jeudi pour un.

Aujourd'hui, en embrigadant des Chefs d'Etat de droite en Amérique Latine, dans un regroupement appelé le " Groupe de LIMA", qui dores et déjà refuse de reconnaître la validité de l'élection de Monsieur Maduro, Washington, cherche à isoler davantage ce pays qu'il ne parvient pas à abattre, pour mieux préparer une intervention militaire contre le peuple du VENEZUELA.

Précisant que les entretiens réalisés lors de la récente visite au Venezuela du président de la République, Recep Tayyip Erdogan, ont permis de donner de l'élan aux relations bilatérales, Fuat Oktay a déclaré qu'il était actuellement à Caracas pour examiner ces travaux et notamment représenter la Turquie et le président Erdogan lors de la cérémonie de prestation de serment de Nicolas Maduro. Au moment de fêter les 20 ans de la "Révolution bolivarienne" déclenchée par l'ex-président Hugo Chavez (1999-2013), il se dit plus fort et légitime que jamais.

Mais le panorama est des plus sombres pour un pays jadis prospère, qui se retrouve non seulement isolé mais ruiné.

C'est pourquoi, toutes les forces soucieuses de paix dans le respect de la souveraineté des peuples, devaient se mobiliser pour empêcher que Washington, à travers le " Groupe de LIMA " auquel le Brésil appartient désormais, intervienne militairement dans les affaires intérieures du peuple du VENEZUELA, et aussi pour qu'il mette fin à sa guerre économique et politique contre ce pays.

Le Parlement est impuissant, toutes ses décisions étant annulées par la justice.

Samedi, le Parlement s'est déclaré seul pouvoir légitime et a annoncé qu'il allait former un "gouvernement de transition" avant de nouvelles élections, mais sans feuille de route claire. Ces agences, sous couvert d'actions humanitaires, dispatchent leurs fonds en liaison avec le département d'État dans le but de "susciter " l'émergence d'une solution politique pour tenter de sortir ce pays du chaos dans lequel il est enlisé.

Avertissement: Tous les droits réservés à la source de nouvelles d'origine sont Lexpress, et nous avons transféré toutes les nouvelles par notre système de moteur de nouvelles, et nous ne sommes pas les éditeurs des nouvelles, mais les nouvelles sont automatiquement importées de sa source originale. vous pouvez visiter la source des nouvelles originales de Lexpress et nous ne sommes pas responsables de l'authenticité des nouvelles ou non.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL