Collège des médecins: les IPS peuvent poser des diagnostics immédiatement

Evrard Martin
Février 26, 2019

Le conseil d'administration a adopté une résolution pour qu'elles puissent poser des diagnostics, tel que souhaité par le gouvernement.

Après s'y être vivement opposé, le Collège des médecins du Québec permettra aux infirmières praticiennes spécialisées (IPS) de diagnostiquer certaines maladies. De plus, elles pourront diagnostiquer les six maladies chroniques suivantes: le diabète, l'hypertension, l'hypercholestérolémie, l'asthme, la maladie pulmonaire obstructive chronique et l'hypothyroïdie. Dr Mauril Gaudreault, président du Collège des médecins. "Elles pourront toujours diriger le patient vers un médecin lorsque nécessaire, un peu à l'image de ce qui se fait déjà lorsqu'un médecin de famille demande une consultation avec un médecin spécialiste pour son patient", explique-t-il.

Le Collège des médecins précise qu'un projet de règlement sera élaboré conjointement avec l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec au cours des prochaines semaines pour fins d'adoption au prochain conseil d'administration du Collège, le 26 avril prochain.

La ministre québécoise de la Santé, Danielle McCann, s'est réjouie de cette décision qu'elle qualifie d'un pas dans la bonne direction. Celle-ci lui a fait part de sa grande satisfaction face à l'ouverture démontrée.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL