Disparition: Le cinéaste suisse Claude Goretta est mort

Pierre Vaugeois
Février 23, 2019

Le cinéaste avait tourné La Dentellière en 1977, avec comme principale protagoniste la toute jeune Isabelle Huppert. Jean-Luc Bideau a collaboré avec lui dans l'Invitation, film primé en 1973 à Cannes.

Claude Goretta était l'un des auteurs les plus importants et les plus productifs de la scène helvétique, et surtout un des grands représentants de la Nouvelle vague française et du Nouveau cinéma suisseLien externe.

Le cinéaste genevois Claude Goretta s'est éteint mercredi après-midi à Genève dans sa 90 année.

Proche du réalisateur suisse Alain Tanner, Claude Goretta était malade depuis plusieurs années. Télévision et cinéma, Claude Goretta vivait parfaitement avec ces deux réalités, qu'il n'a jamais estimées comme antagonistes. Son plus grand succès auprès du public, en Suisse comme en France, reste toutefois "La Dentellière".

Avec ses accents et objets du quotidien suisses, "L'Invitation" est devenu le "film de chevet" de Lionel Baier, a expliqué le réalisateur vaudois. Il était âgé de 89 ans.

En 2011, la cinémathèque avait consacré une large rétrospective à Claude Goretta pour mettre en valeur un cinéaste un peu moins considéré que d'autres, peut-être à cause de ses films pour la télévision, a remarqué Frédéric Maire. Modèle de délicatesse et d'analyse psychologique, le film était en outre bien servi par l'interprétation toute en retenue d'Isabelle Huppert, dont c'était l'un des premiers grands rôles à l'écran. "Il avait le besoin de tourner beaucoup, aussi pour des raisons alimentaires". "De ceux qui ont fait connaître le cinéma suisse", a-t-il écrit.

La vie qu'il essaie de capter, viser l'humain, c'est ce qu'il cherche à obtenir des comédiens qu'il dirige comme cinéaste.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL