Le bilan de la grippe A passe à 9 morts — Maroc

Evrard Martin
Février 3, 2019

Cinq décès dus à la grippe H1N1 ont été constatés au niveau des structures publiques et privées, a indiqué jeudi le ministre de la Santé, Anas Doukkali, soulignant que les décès ont concerné principalement des personnes vulnérables.

Le ministre a tenu à informer que la grippe H1N1 est le sous-type dominant cette année et a insisté sur le fait que le ministère de la Santé "continue d'assurer la veille épidémiologique ".

La grippe A ou la grippe porcine se transmet par inhalation d'homme à homme qui s'est contracté à l'origine au contact des porcs.

Par ailleurs M. Doukkali a appelé à plus de vigilance et particulièrement pour les personnes âgées, les enfants entre 6 mois et 5 ans, les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladies chroniques, de diabète, d'hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires et d'insuffisances rénale et respiratoire.

Ces structures communiquent des informations au ministère et effectuent des analyses aux personnes qui seraient atteints de la grippe afin de connaître le type de cette grippe transmissible lors d'une saison, sachant que l'objectif du système d'observation épidémiologique est le suivi de la cadence de propagation de la maladie et l'identification du type de l'épidémie transmissible, a-t-il expliqué.

Il les a appelées à adopter "un comportement saint", en se lavant les mains plusieurs fois par jour, en évitant les personnes atteintes de la grippe et en se mouchant dans des mouchoirs en papier.

Le décès de cinq personnes au Maroc à cause de la grippe H1N1 a semé un véritable vent de panique dans les rangs de la population qui redoute une pandémie pouvant faire davantage de victimes.Le bilan des victimes décédées à cause de la grippe H1N1 s'élève aujourd'hui à cinq, un sixième aurait été signalé ce vendredi, selon les données du ministère de la santé, une situation alarmante pour les citoyens qui craignent une expansion du virus.

Il a précisé qu'il y a eu un décalage de deux semaines dans le pic épidémiologique cette année, sans qu'il ait pour autant dépassé le seuil épidémiologique des années précédentes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL