Le surf aux JO de Paris, ça se précise

Solenn Plantier
Février 22, 2019

En 2017 la FIM mettait en place la première Coupe du Monde de trial électrique, Trial E. Pas de bruit, pas de combustion de carburant et de rejets néfastes, au même titre que le skateboard, le surf ou l'escalade sportive qui apparaitront aux JO de Tokyo 2020, le Trial-E a sa chance pour être accepté par le Comité International Olympique pour Paris 2024.

Le breakdance, une danse acrobatique issue de la culture hip-hop, ferait sa première apparition aux Jeux olympiques en 2024.

Les organisateurs des JO-2024 à Paris ont dévoilé une sélection de sports invités. Les candidats pouvaient se qualifier en envoyant une vidéo en ligne.

Au total ce sont 248 athlètes des quatre sports qui disputeraient les Jeux à Paris avec ces disciplines présentées, par Jean-Philippe Gatien, l'ex-pongiste devenu directeur des sports de Paris 2024, et Aurélie Merle, la directrice associée, comme "jeunes, urbains, innovants et spectaculaires". Ils reflètent la volonté du CIO et du Cojo de rester au contact d'un public jeune, quitte à décevoir des disciplines qui toquent à la porte des Jeux depuis longtemps, comme le squash ou la pétanque. Autre déçu, le karaté, qui fera son apparition aux JO de Tokyo-2020, mais ne poursuivra pas l'aventure olympique. De même il avait été également décidé que les sports invités ne devaient pas nécessiter de nouvelles constructions d'équipements pérennes, ce qui est donc le cas avec ces quatre sports. Les trois disciplines font en effet partie elles aussi des propositions faites ce jeudi matin dans l'enceinte flambant neuve de La Défense.

Surf, skateboard, escalade et breakdance. "Nous sommes prêts et disponibles pour accueillir ces compétitions", a tweeté le président de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, dont le département accueillera déjà notamment l'athlétisme au Stade de France et les épreuves de natation.

Pour rappel, Biarritz et les trois communes landaises: Capbreton, Hossegor et Seignosse ont déjà déposé un dossier pour accueillir les compétitions de surf en 2024.

En plus des nouveaux sports, les organisateurs des JO-2024 ont mis en avant jeudi "une approche des Jeux tournés vers les gens, pour les gens", selon les mots employés par Tony Estanguet. Paris-2024 va proposer au grand public un marathon ouvert à tous, dont les modalités restent à définir. Et de lancer des épreuves ouvertes à tous, comme un marathon, le même jour que les athlètes des Jeux. D'abord virtuellement, en proposant par exemple aux passionnés de voile de régater sur leur ordinateur (sur le mode de Virtual Regata) contre les stars, ou aux fans de vélo de pédaler sur leur vélo de route ou d'appartement sur le même parcours.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL