Ali Bango sera de retour au pays le 23 mars

Claudine Rigal
Mars 24, 2019

C'est officiel. Après avoir passé un séjour de convalescence au Maroc, le président du Gabon Ali Bongo Ondimba quitte le Royaume samedi 23 mars.

Ali Bongo victime d'un violent d'AVC le 24 octobre 2018 lors d'un déplacement en Arabie Saoudite, est totalement remis de ses ennuis de santé qui l'ont contraint à vivre en exil médical successivement en Arabie Saoudite durant un mois puis, depuis 4 mois au Maroc.

Il est rentré au pays une première fois le 15 janvier 2019 pour présider la cérémonie de prestation de serment des membres du nouveau gouvernement. Souvent partagés sur son état de nombreux observateurs remettaient sans cesse en cause la capacité d'Ali Bongo Ondimba de continuer d'assumer ses fonctions au sommet de l'Etat. La présidence de la République gabonaise a en effet diffusé ce jeudi 21 mars un communiqué, annonçant que le président rentre au Gabon après-demain.

La notion d'indisponibilité temporaire n'est pas prévue par la constitution, d'où la colère permanente de l'opposition et de la société civile.

Outre ce contexte assez particulier, le retour d'Ali Bongo Odimba devrait coïncider avec la rentrée prochaine de la Cour constitutionnelle, pour laquelle aucune date n'est cependant pour l'instant fixée.

" Monsieur le Président de la République, chef de l'État, se réjouit de retourner parmi ses compatriotes ", ajoute le texte sans autres détails concernant l'heure de son arrivée dans la capitale gabonaise. "Il est la preuve manifeste du rétablissement total de la santé du chef de l'État après quelques mois de convalescence à Rabat au Maroc", souligne le gouvernement dans un communiqué. Le président gabonais ne s'est exprimé en public qu'une seule fois depuis son hospitalisation, fin octobre, à l'occasion de son traditionnel discours de vœux du 31 décembre enregistré depuis Rabat.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL