Bennett s'impose au sprint — Paris-Nice

Solenn Plantier
Mars 14, 2019

Il y avait les bordure; Parfois, j'étais dans le deuxième groupe, parfois dans le premier groupe mais à la fin j'étais dans le premier groupe. Dylan Groenewegen conforte ainsi son maillot jaune de leader.

Plusieurs chutes se sont produites dans la plaine de la Beauce balayée par le vent. "On devrait avoir un sprint massif", sourit le Néerlandais, qui incarne la jeune génération des sprinteurs. Il ne souffre pas d'une fracture mais d'une entorse cervicale, "un diagnostic rassurant et moins lourd", selon son équipe, Arkéa-Samsic.

Pour rappel, les organisateurs du Paris-Nice apprécient particulièrement le Loiret puisque la course est passée dans le département à quatre reprises au cours des dix dernières années, à Amilly (en 2009, 2011 et 2017) et à Orléans (en 2012). L'Espagnol Gorka Izagirre, 3e à Nice l'an passé, a été pris dans la même chute et a lui aussi abandonné (traumatisme coude gauche). Plus tard, Uran a dû passer également par la case hôpital.

La victoire s'est jouée entre huit coureurs qui se sont retrouvés en tête à 3 km de l'arrivée. Le Polonais Michal Kwiatkowski a grignoté cinq secondes à ses rivaux à l'occasion des sprints intermédiaires. AG2R-La Mondiale et Romain Bardet ont plutôt bien limité la casse.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL