Des lieux publics interdits aux enfants non vaccinés contre la rougeole

Evrard Martin
Mars 29, 2019

Plusieurs foyers de rougeole inquiètent actuellement les États-Unis.

L'interdiction d'accès aux espaces publics apparaît comme une nouvelle mesure de lutte contre la rougeole: "Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éradiquer cette épidémie et protéger la santé de ceux qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales ou les enfants qui sont trop jeunes pour être vaccinés", a déclaré le chef du comté, Ed Day, cité par The New York Times.

47 des 50 Etats américains permettent la dispense vaccinale pour raisons personnelles, philosophiques, ou religieuses.

Comme dans de nombreux pays industrialisés, les Etats-Unis sont de plus en plus confrontés à des anti-vaccins. Dans ce contexte, le comté de Rockland, dans l'Etat de New York, a pris une décision radicale. Une épidémie de rougeole y sévit depuis octobre, lorsque sept voyageurs ayant contracté la maladie sont arrivés dans le comté, soit la plus longue éruption de la maladie depuis son éradication officielle en 2000, selon M. Day.

Bannir de ses lieux publics tout mineur non vacciné contre la rougeole. La mesure vise les lieux rassemblant plus de dix personnes, comme les transports en commun, les écoles, les centres commerciaux, les restaurants ou encore les lieux de culte. Malgré des campagnes de vaccination intensives depuis le début de l'épidémie, quelque 27% des enfants entre un et 18 ans ne sont toujours pas vaccinés, a-t-il déploré. "Nous disposons d'un vaccin sûr, efficace et peu coûteux contre une maladie très contagieuse - un vaccin qui a sauvé près d'un million de vies chaque année au cours des deux dernières décennies", avait déclaré Henrietta Fore, directrice générale de l'Unicef.

Dans le reste du monde, ce sont l'Ukraine, les Philippines et le Brésil qui sont les plus touchés par la rougeole. Un peu plus tôt dans l'année, l'OMS avait classé " l'hésitation à l'égard du vaccin " parmi les 10 principales menaces pour la santé mondiale les plus pressantes en 2019.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL