Deux policiers arrêtés pour l'assassinat de l'élue noire Marielle Franco — Brésil

Claudine Rigal
Mars 13, 2019

Ronie Lessa a été arrêté dans une luxueuse résidence du front de mer de Barra de Tijuca, zone aisée de Rio de Janeiro.

A deux jours du premier anniversaire de l'assassinat de l'élue noire de gauche Marielle Franco et de son chauffeur, l'enquête qui semblait au point mort a fait un pas décisif mardi.

Les deux hommes sont suspectés d'avoir assassiné Marielle Franco et son chauffeur alors qu'ils circulaient dans la ville.

Elcio Vieira de Queiroz, qui a été exclu de la police militaire et qui a conduit le véhicule ayant fait la traque de la voiture de Marielle Franco après une réunion de militantes en plein centre de Rio, a lui aussi été arrêté chez lui.

Pour le 1er anniversaire de sa mort, de nombreuses manifestations devaient se dérouler jeudi dans le pays.

"Les enquêtes ont conclu, sur la base de diverses preuves, que Lessa est l'auteur des (.) tirs (.) avec la participation de Elcio qui a conduit (le véhicule) utilisé pour l'exécution", a déclaré le parquet de Rio. Elle était conseillère du Parti du socialisme et de la liberté (PSOL, gauche) et mère d'une petite fille.

Au moment de son assassinat, l'élue venait de rejoindre la commission de contrôle des actions de l'armée brésilienne récemment déployée dans les favelas de Rio, une décision polémique du président Michel Temer, que Marielle Franco dénonçait comme un retour des habitudes de la dictature militaire de 1964.

De source judiciaire, le crime avait été planifié durant trois mois.

Le drame avait provoqué des manifestations massives dans tout le Brésil, comme vous pouvez le voir dans la vidéo à la fin de cet article. Mais celle-ci a piétiné pendant un an, dans un pays où l'écrasante majorité des homicides reste impunie, tandis que les sympathisants de "Marielle" continuaient de réclamer justice. Le carnaval de Rio, début mars, avait été l'occasion d'un hommage très appuyé à Marielle Franco de l'une des écoles de samba historiques, Mangueira, qui a invité à son défilé la compagne de l'élue, entourée de bannières à son effigie.

Depuis une vingtaine d'années, Rio est confrontée aux milices formée par des policiers ou d'ancien agents de sécurité qui font régner leur loi dans les favelas.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL