DIRECT - Acte XVIII des Gilets jaunes : suivez les événements partout en France

Pierre Vaugeois
Mars 16, 2019

La tension est montée avant 11 h 00, les premières barricades sont apparues et les forces de l'ordre ont utilisé canon à eau et grenades lacrymogènes pour repousser les manifestants.

Éric Drouet, l'une des figures du mouvement, avait invité dans une vidéo les sympathisants à converger vers la capitale: "On attend les Toulousains avec impatience, les Bordelais, les Marseillais, les Rouennais...", évoquant même le renfort de sympathisants d'Italie, Belgique, Pays-Bas, Pologne. Le mouvement contestataire entend marquer les esprits en lançant un " ultimatum " à Emmanuel Macron alors que le " grand débat national " se termine.

"Après cette journée, en tout cas pour moi, ça sera fini les manifestations, ça sera de vraies actions pour la suite", a indiqué le chauffeur routier de Seine-et-Marne.

Aucune manifestation de "gilets jaunes" n'a été déclarée, mais plusieurs événements Facebook ont été créés, dont un "Acte 18 - Ultimatum - La France entière à Paris", ainsi que des pages pour organiser covoiturages et hébergement depuis la province.

Des casseurs ont pillé des boutiques sur les Champs-Elysée.

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, a dénoncé l'action de " professionnels de la casse et du désordre ", et a demandé au préfet de police d'y répondre " avec la plus grande fermeté ".

"Il y a des indications que des éléments radicaux vont se mobiliser à Paris", souligne également une source policière, tandis qu'à l'Intérieur, on assure "rester vigilant et mobilisé".

"Sortez, sortez, sortez le 16 mars", a de son côté exhorté le député La France Insoumise (LFI), François Ruffin.

"J'appellerai pas à la non-violence, j'appellerai pas à la violence, j'appelle plus à rien". Ces scènes de pillage et d'affrontements, qui rappellent celles des journées de mobilisation du 24 novembre et début décembre, n'avaient plus eu lieu depuis plusieurs week-end dans la capitale.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL