Emmanuel Macron reçoit le président chinois Xi Jinping à Beaulieu-sur-mer

Xavier Trudeau
Mars 25, 2019

En fin de journée, Xi Jinping dîne avec Emmanuel Macron à Beaulieu-sur-Mer, à la Villa Kerylos. "L'empereur rouge" est attendu par un chef de l'État français qui a durci le ton et tente, avec Berlin et Bruxelles, d'organiser un front européen uni face aux ambitions chinoises.

La petite cité balnéaire était ultra-surveillée pour cette visite, et la route du littoral coupée à toute circulation sauf pour les riverains.

Après le dîner, le président chinois et sa compagne ont passé la nuit dans le célèbre hôtel Negresco, situé sur la Promenade des Anglais à Nice.

Emmanuel Macron a offert à son homologue une traduction de Confucius en français datant du XVIIe siècle, un manuscrit illustrant notamment les débuts de la sinologie européenne. Le lit présidentiel est donc venu expressément de Chine pour que Xi Jinping et son épouse puissent dormir comme à la maison.

Après l'Italie et Monaco, Xi Jinping a poursuivi dimanche sa mini-tournée en Europe par une troisième et dernière étape en France. L'annonce de la participation de l'Italie à ce pharaonique projet d'infrastructures maritimes et terrestres -via un protocole d'accord "non contraignant", a précisé le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte- a été fraîchement accueillie par certains partenaires européens. Emmanuel Macron a critiqué le cavalier seul italien et des responsables allemands ont abondé, notamment le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Haas, ou encore le commissaire européen chargé du Budget, Günther Oettinger.

La visite du dirigeant chinois en France sera aussi sûrement ponctuée d'annonces de contrats commerciaux, parallèlement à "des échanges de vues approfondis sur les relations sino-françaises, les relations sino-européennes, ainsi que les questions internationales et régionales d'intérêt commun", selon une source officielle chinoise.

Mais le volet le plus important de cette visite d'Etat se déploiera sans doute mardi matin, quand les deux dirigeants seront rejoints au palais de l'Elysée par la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Elle coïncide aussi avec 55 anniversaire de la reconnaissance de la République populaire de Chine par le général de Gaulle et l'établissement des relations diplomatiques entre Paris et Pékin. Dès dimanche, un millier de manifestants soutenant la cause tibétaine se sont ainsi massés place du Trocadéro et d'autres rassemblements sont annoncés lundi à Paris par des organisations de défense des droits de l'Homme. "Je ne savais pas qu'il aurait le temps et l'occasion de venir: c'est donc un énorme plaisir et c'est également, je crois, un événement considérable car c'est la première visite d'un président en exercice d'un grand pays et d'une puissance mondiale", a fait remarquer le prince Albert à l'agence de presse Xinhua, quelques heures avant cette nouvelle rencontre, disant espérer "que le président Xi Jinping et son épouse, même si c'est une courte visite, pourront passer d'agréables moments en principauté de Monaco". Outre les intérêts économiques croisés dans le tourisme de luxe et les casinos, Monaco mise sur la Chine pour être un vecteur de sa croissance dans l'économie numérique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL