En direct : l'acte 19 des Gilets jaunes, une journée-test pour l'exécutif

Pierre Vaugeois
Mars 24, 2019

Selon la préfecture, six Gilets jaunes ont été interpellés.

Samedi dernier, 32.000 "gilets jaunes", dont 10.000 à Paris, ont été recensés selon les autorités, un chiffre contesté par le mouvement qui a revendiqué de son côté 230.766 manifestants. Ce vendredi, la préfecture de la Haute-Garonne a aussi signifié une interdiction similaire sur la place du Capitole. En soi, la mesure est techniquement défendable: les soldats seront à l'arrière, dans des positions fixes, normalement pas en contact avec les manifestants, et cela permet de soulager les policiers qui, eux, sont équipés et formés pour intervenir.

Ce n'est pas une décision de la préfecture qui va empêcher les Gilets jaunes de manifester! Ce sont des photos d'un tabouret et de couverts du célèbre restaurant des Champs-Elysées, postées par la jeune femme sur Facebook, qui avaient mis les enquêteurs sur leur piste.

La manifestation parisienne pourrait également prendre place à proximité de la Tour Eiffel, place du Trocadéro, où au moins deux rendez-vous sont donnés.

La situation s'est tendue entre manifestants et forces de l'ordre en région et en fin d'après-midi à Paris en marge du 19e samedi de manifestations des "Gilets jaunes", caractérisé par un dispositif de surveillance renforcé une semaine après le saccage des Champs-Elysées.

FacebookLe Trocadéro pourrait s'imposer comme un nouveau lieu de protestation.

Depuis hier, vendredi, le nouveau préfet de police de Paris, Didier Lallement par un communiqué officiel avait purement et simplement interdit " Les manifestations de gilets jaunes (...) à Paris sur les Champs-Elysées, ses abords et la place de l'Etoile ainsi que dans un périmètre incluant le palais de l'Elysée et l'Assemblée nationale ".

Enfin, pour augmenter la mobilité et la capacité d'intervention des forces de l'ordre, le gouvernement a décidé de remplacer les policiers qui surveillaient jusqu'à présent l'Élysée ou les principaux ministères par des soldats du dispositif Sentinelle. À Montpellier (Hérault), la place de la Comédie a été noyée, un court instant, sous les gaz lacrymogènes ce 23 mars. "La manifestation sera importante mais nous n'attendons pas de déferlement".

Selon l'AFP, qui cite la fille de la septuagénaire tombée à Nice, "elle souffre de plusieurs fractures au crâne, au rocher (oreille interne) et des hématomes sous-duraux", précisant que les médecins avaient eu "très, très peur" pour elle quand ils l'avaient examinée.

Les autres rassemblements organisés ailleurs en France se déroulaient dans le calme, à Tourcoing (Nord), notamment, où se sont réunies plusieurs dizaines de personnes pour rallier le centre de Lille, distant d'une douzaine de kilomètres.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL