En feu, le navire "Grande America" sombre

Claudine Rigal
Mars 12, 2019

Alors que les passagers avaient été évacués dans la nuit de dimanche à lundi, le feu sévissait toujours deux jours plus tard et les conditions météorologiques empêchaient les interventions. Le remorqueur de haute mer Abeille Bourbon a également été envoyé sur place. Vingt-six membres d'équipage et un passager d'un navire de commerce battant pavillon italien ont été secourus dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 mars, au large du Finistère.

Une dizaine de conteneurs sont tombés à l'eau à proximité du navire. C'est vers 04H00, que la frégate britannique HMS Argyll, qui avait été déroutée sur zone, a récupéré à son bord les 27 personnes, "toutes saines et sauves", a indiqué la préfecture maritime dans un communiqué. Il a décidé peu après 2h d'abandonner le navire.

Dimanche, vers 20h00, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Etel a été informé par le MRCC (Maritime rescue coordination center) de Rome de la situation à bord du "Grande America", un navire hybride entre un roulier et un porte-conteneurs.

Un avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine nationale a décollé de la base aéronautique navale de Lann-Bihoué pour se rendre sur zone.

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy a dit à l'Assemblée nationale qu'il faudrait "envisager les moyens de lutte anti-pollution, car, comme toujours dans ces cas-là, il y a un risque de pollution, il ne faut pas le nier, d'abord parce qu'il y a une cargaison de fioul lourd qui était le carburant de propulsion " du bateau. Mais, peu avant minuit, il a informé les autorités maritimes de la dégradation de la situation alors que plusieurs conteneurs étaient en feu et que le navire n'avait pas repris sa route. "Nous allons voir s'il faut mobiliser des moyens sous-marins antipollution", a précisé le ministre, même si le navire a sombré très loin des côtes.

L'armateur du navire, Grimaldi Group, en réponse à la mise en demeure du préfet maritime et compte-tenu de ses obligations en tant que propriétaire du navire, a mandaté la société ARDENT (Société de salvage) qui a affrété deux remorqueurs afin de rallier le navire en difficulté: l'Union Lynx, depuis Vigo (Espagne), prévu d'arriver dans la soirée et le Tera Sea Hawk, depuis Rotterdam, qui devrait arriver demain soir sur la zone des opérations.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL