En France, 6,8 millions de personnes n'ont pas accès à internet

Xavier Trudeau
Mars 23, 2019

La ruralité plongée dans une " misère " des débits Sur la base de quelques 32 millions de données collectées par l'Observatoire de la qualité de l'Internet, l'UFC-Que Choisir note qu'en haut débit, les communes rurales les plus reculées font état de débits 43% plus faibles que celles de plus de 30 000 habitants.

La carte de France de l'accès de mauvaise qualité à Internet. On peut parler d'une véritable fracture numérique, quand on sait que certain ont accès au haut débit (8 Mb/s), très haut débit (30 Mb/s minimum), voire à la fibre 1 Gb/s ou 10 Gb/s pour ceux qui sont équipés et qui ont une Freebox Delta. Selon l'UFC-Que Choisir, " les données sur les débits théoriques proposés aux consommateurs dans sa maille la plus fine, à savoir la commune, ne sont plus disponibles depuis un an ", rendant d'autant plus difficile la réalisation de son étude. L'UFC-Que Choisir, sur les informations connues les plus récentes, parvient tout de même à faire un constat frappant. Ce sont ainsi 10,1 % des consommateurs qui ne disposent pas d'un Internet de qualité minimale.

Que ce soit pour communiquer, pour se divertir, pour faire du shopping ou pour réaliser des démarches administratives, l'accès à Internet est devenu aujourd'hui presque indispensable.

"Déjà confrontés au recul des services publics ou à la fracture sanitaire, les zones rurales sont celles qui subissent davantage les effets de la fracture numérique". Pour l'association, "10,1% des consommateurs ne disposent pas d'un internet de qualité minimale, quant au bon haut débit, ce sont près de 12,8 millions de personnes qui en sont privées". Pour une partie de ces populations, l'arrivée de la fibre optique pourrait améliorer nettement la situation. À cette occasion, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes se félicitait de la dynamique du déploiement de la fibre de bout en bout (FttH), mais ne manquait pas de rappeler, comme à son habitude, que "les acteurs doivent toutefois encore intensifier leurs efforts pour atteindre les objectifs de couverture qu'ils se sont fixés". D'après l'association, l'Arcep fait fausse route en se concentrant sur le déploiement de la fibre, l'urgence étant plutôt d'organiser "une montée en débit sur le réseau cuivre". Cet Observatoire est assuré par un nouvel outil technique: une extension à ajouter au navigateur Internet, qui permettra de connaître la qualité réelle de l'Internet (débits, problèmes de lecture de vidéos ou encore chargement de pages web).

6,8 millions de Français privés d'un accès internet de qualité minimale (UFC-Que-Choisir)
Face au lent déploiement de la fibre, l’UFC Que Choisir lance des outils pour mesurer vos débits

De plus, un speed test est désormais librement accessible sur notre site Internet.

Il y a bien évidemment l'exemple du VDSL2 qui est la plupart du temps associé au très haut débit dans les zones rurales en l'absence de fibre optique. Pour cela, rien de plus simple.

Bon haut débit pour tous en 2020, très haut débit généralisé en 2022, dont 80 % via la fibre optique.

Forte de son étude, l'UFC-Que Choisir estime que "près de la moitié des consommateurs" restera privée "du meilleur du très haut débit" en 2022 et soulève "la question des substituts".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL