Escroquerie universitaire : plusieurs célébrités inculpées dans un scandale de pots-de-vin

Pierre Vaugeois
Mars 13, 2019

Visiblement, plusieurs pots-de-vin ont été versés à l'aide de William Singer.

Selon l'acte d'accusation, des intermédiaires auraient falsifié les dossiers scolaires et les résultats aux examens d'entrée à l'université (le SAT) de ces adolescents, ou encore fait en sorte qu'ils puissent tricher pendant les épreuves, et ce à leur demande de leurs parents.

Les actrices Felicity Huffman ("Desperate Housewives") et Lori Loughlin ("La Fête à la maison") ont été inculpées mardi dans une affaire de pots de vin versés à des intermédiaires pour obtenir des places dans des universités prestigieuses pour leurs enfants. Cet homme, soupçonné d'être la tête du réseau, vient d'être inculpé pour extorsion, blanchiment et deux autres chefs d'accusation. Les enfants n'étaient pas au courant des agissements de leurs parents, d'après les médias américains.

Felicity Huffman n'est pas la seule actrice mise en cause dans cette affaire. De leur côté, Lori Loughlin et son mari auraient versé un pot-de-vin de 500.000 dollars pour que leurs filles soient considérées comme membres de l'équipe de sport de l'Université de Californie du Sud, alors qu'elles n'en faisaient pas partie.

Ainsi Felicity Huffman aurait fait " donation caritative de 15 000 dollars (plus de 13 000 euros) "pour permettre à sa fille aînéed'intégrer l'établissement de son choix.

La liste des parents inculpés comprend de nombreuses autres personnalités du monde de la finance, de l'immobilier ou du droit, notamment le financier Bruce Isackson ou le promoteur Robert Flaxman.

" Il ne peut pas y avoir de système d'admission distinct pour les personnes aisées et (...) il ne peut pas y avoir de système judiciaire différent non plus", a commenté le procureur fédéral du Massachusetts, Andrew Lelling, lors d'une conférence de presse organisée à Boston.

Selon les enquêteurs, outre les falsifications d'examens standards obligatoires pour l'entrée à l'université, le SAT et l'ACT, l'organisation criminelle s'était également entendue avec des entraîneurs sportifs universitaires.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL