Eyraud révolté par une accusation de L’Equipe — OM

Solenn Plantier
Mars 14, 2019

L'enquête ouverte par la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) pour déterminer l'identité du lanceur de pétard du match OM-Lille n'a pour l'instant rien donné.

Pour rappel, cet incident avait provoqué l'interruption de la partie ainsi qu'un huis clos total face à Bordeaux (1-0). Autant dire que le club phocéen n'a pas apprécié, d'où la plainte contre X immédiatement déposée.

Pour sa part, le quotidien sportif annonce que plusieurs sources soutiennent que le pétard a été lancé du bloc R de la tribune Ganay. Jacques-Henri Eyraud n'y croit absolument pas: "Sous-entendre qu'il aurait été lancé d'une zone en Ganay remplie de salariés de l'OM serait exceptionnellement vicieux. Ce serait même une accusation particulièrement grave", a pesté le président marseillais dans les colonnes du quotidien sportif. " En effet, la déduction n'est pas si évidente". Cette affaire n'est pas terminée comme le confie à l'Equipe le directeur de la sécurité et de l'organisation de l'OM Thierry Aldebert: "Nous n'avons pas lâché cette affaire. Nous disposons d'un témoin oculaire et de photos, les éléments ont été donnés à la police", a-t-il lancé au journal.

En attente de connexion.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL