France : grève des douaniers à Calais et à Dunkerque

Xavier Trudeau
Mars 9, 2019

Des douaniers de Calais dans le Pas-de-Calais et de Dunkerque, dans le nord de la France, ont observé hier mardi, leur deuxième jour de grève du zèle qui a pour objectif de "montrer ce qu'il se passera après le Brexit" et réclamer des moyens supplémentaires.

Le mouvement entraînait ce mardi matin des kilomètres de files de camions à destination de l'Angleterre en amont du port de Calais et d'Eurotunnel sur l'A16.

"Les agents font une application stricte des règlements, font des contrôles plus poussés", a déclaré à l'AFP David-Olivier Caron, secrétaire général du syndicat CFDT-Douanes, qui a appelé à ce mouvement conjointement avec les syndicats CGT et Unsa.

Pour Rodolphe Gintz, directeur général de la douane, les douaniers " semblent dire que leur action préfigure le Brexit, mais ça n'a strictement rien à voir ". "On ne discute pas sérieusement avec un tel bazar autour de nous".

" D'une part, parce que leur action n'est pas dans le bon sens - elle vise les camions qui partent vers le Royaume-Uni alors que c'est le pays de destination qui fait les contrôles- et d'autre part, ce n'est pas comme ça que ça va se passer, on ne va pas faire des files de camions, on ne va pas contrôler les camions les uns après les autres à hauteur d'une minute", a-t-il ajouté.

Pour tenter de réguler l'attente, les préfectures ont mis en place des zones de stockage des poids lourds, sur une voie. Il est conseillé aux poids lourds de suivre une déviation, depuis Bruxelles via Tournai, depuis Gand ou Bruges via la E17 jusqu'à Rekkem puis via Lille vers Dunkerque. Les mesures prises par les autorités restent en vigueur jusqu'à jeudi 22 h.

Les douaniers réclament notamment "l'amélioration du pouvoir d'achat, une augmentation d'effectifs et des moyens pour le Brexit", selon un délégué syndical.

"Nous ne pouvons que regretter le mouvement d'humeur des agents des douanes en fonction sur notre port, qui perturbe très fortement le trafic transmanche", a indiqué dans un communiqué Jean-Marc Puissesseau, président des ports de Calais et Boulogne-sur-Mer.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL