"Gilets jaunes" : un temple de Francs-Maçons dégradé à Tarbes, Castaner réagit

Claudine Rigal
Mars 10, 2019

Pour le 17e week-end consécutif, les Gilets jaunes se rassemblaient ce 9 mars dans plusieurs villes de France, une semaine avant la grande action qu'ils planifient pour le 16 mars, au terme du grand débat national.

Surprise d'une partie des manifestants mais tous ont pris la direction de la rue Massey pour dévier ensuite rue Dalloz ou l'un d'entre eux, gilet jaune et masque sur le visage a commencé à s'en prendre à l'interphone qu'il a arraché. L'individu aurait ensuite saccagé la boîte aux lettres et tiré violemment sur le portail du temple "sous les encouragements d'une dizaine de personnes qui lançaient des projectiles sur la façade".

Yrieix François, ancien vénérable du Grand Orient de France, historien de la franc-maçonnerie et toujours membre de la seconde loge maçonnique tarbaise partage cette incompréhension: "Les francs-maçons tarbais ont toujours eu une réflexion et des prises de position en faveur d'une justice sociale, donc une agression venant d'un groupe revendiquant cela, pour nous c'est totalement incompréhensible ". "En revanche il n'y aurait pas eu de vol", précise France Bleu, qui cite la police et évoque une centaine de personnes présentes aux abords de la loge maçonnique. Quelque 450 gilets jaunes avaient participé à la manifestation qui se tenait plus tôt à Tarbes.

De nombreux objets ont été détruits, d'autres renversés. Le parquet a ouvert une enquête judiciaire, et les responsables du Grand Orient de France comptent déposer plainte.

Le temple franc-maçon de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, a été saccagé dans la nuit qui a suivi le 17e acte de la mobilisation des Gilets jaunes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL