La France a rapatrié plusieurs enfants de djihadistes ce vendredi — Syrie

Claudine Rigal
Mars 15, 2019

"Les enfants sont dans la majorité des cas détenus avec leurs parents, en tout cas avec leur mère pour la plupart d'entre eux".

La question " ne se pose pas ". Ainsi en début de semaine, deux avocats Marie Dosé et Henri Leclerc ont lancé une pétition en ce sens signée par plusieurs personnalités.

Que faire des enfants de djihadistes retenus en Syrie?

"Aucun n'a choisi de naître sur zone ou de rejoindre Daesh (acronyme arabe de l'EI, ndlr)", lit-on dans cette pétition.

Selon M. Nuñez, il y a pu avoir "ces dernières semaines", "des retours au compte goutte" d'enfants accompagnant des adultes de retour de Syrie.

" Ces enfants font l'objet d'un suivi médical et psychologique particulier et ont été remis aux autorités judiciaires ", précise le communiqué. "Ce sont des enfants comme les autres mais qui ont subi des traumatismes importants", a-t-il commenté. Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur a ainsi été formel: "La question du retour ne se pose pas à l'heure actuelle".

Le 28 février, des familles d'enfants se trouvant en Syrie ont déposé une plainte devant le Comité des droits de l'enfant des Nations unies afin de contraindre la France à offrir sa protection à ces mineurs venus avec leurs parents djihadistes ou nés sur place.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL