La sortie remarquée de Castaner dans une discothèque — "Gilets jaunes"

Pierre Vaugeois
Mars 15, 2019

Edouard Philippe a affirmé vendredi accorder "toute sa confiance" à Christophe Castaner, jugeant que des photos du ministre de l'Intérieur en boîte de nuit publiées dans la presse people relevaient de sa "vie privée".

Les images font la Une ce vendredi de Closer. Interrogé par Jean-Michel Aphatie, Edouard Philippe a confirmé avoir vu Christophe Castaner jeudi soir, "avec d'autres ministres". J'ai rejoint une soirée, dans un cadre totalement privé, entre 23h30 et deux heures du matin.

Mais cette polémique n'a pas été éteinte pour autant, car ce comportement passe mal, même dans ce qui est supposé être le camp Castaner, puisque des policiers voient d'un mauvais œil ce manque d'exemplarité à un moment aussi tendu, comme le rapporte encore Le Parisien qui relaie les propos d'un policier: " C'est une faute professionnelle quand vous êtes le premier flic de France. Samedi, on demandait aux policiers et aux gendarmes une mobilisation sans précédent sur les Gilets Jaunes et nous allons être la risée de tous! " Les syndicats ne bougeront pas, à part peut-être certains minoritaires. Difficile d'être crédible et audible après", renchérit un syndicaliste.

Au sein du gouvernement, certains rappellent que " l'on a changé de monde, il y a des appareils photos partout et des réseaux sociaux, on ne peut plus faire ce genre de choses ", peste un conseiller de l'exécutif.

Il y a eu déjà des précédents durant toutes les mandatures présidentielles. Dans la nuit de samedi à dimanche, quelques heures après l'acte XVII des "gilets jaunes", Christophe Castaner a été filmé en train de "faire la fête" au Noto, une boîte de nuit branchée de Paris.

Un seul homme politique a réagi, le Républicain Guillaume Larrivé en ironisant sur la situation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL