Laurent Ruquier s'emporte contre un youtubeur polémique

Pierre Vaugeois
Mars 10, 2019

Il s'agit de celle de Laurent Ruquier, qui se fait interpeller par un certain Marc Rylewski, autoproclamé "journaliste des Gilets jaunes". Stéphane Bern, Franc Dubosc, Jean-Michel Aphatie ou encore Nicole Belloubet ont par exemple été filmés. De quoi susciter une violente réaction de l'animateur de l'émission "On n'est pas couché ", tentant à plusieurs reprises de saisis le téléphone de son interlocuteur.

Un témoin de la scène, qui se revendique être un "avocat", tient toutefois à rappeler à M. Rylewski qu'il n'a "pas le droit de prendre à leur insu les gens en photo dans la rue".

Il y a quelques heures, Laurent Ruquier exprimait sa colère en répondant à l'un des Tweets de BFM TV. Là encore, Laurent Ruquier s'agace, allant même jusqu'à perdre son sang-froid cette fois-ci.

Mais ce n'est pas la première fois qu'il attend Laurent Ruquier dans la rue pour le filmer et l'interroger sans son accord.

Des passants qui assistent à la scène sont finalement intervenus afin de séparer les deux hommes. Mais, fort d'une première expérience avec l'ex-paparazzo, Laurent Ruquier s'est emporté et a tenté de le frapper en le rattrapant par le bras: "Je vais te péter la gueule, tu te tires". "Je sais très bien votre système, je vous ai vu avec Aphatie, et tout ça ", avait lâché le présentateur, en référence à l'altercation filmée entre Marc Rylewski et le journaliste de franceinfo, début janvier, qui avait suscité l'émoi sur les réseaux sociaux. "Je vais appeler les flics", peut-on l'entendre dire dans la vidéo relayée sur les Internets et dans les médias. Je n'ai pas envie que vous me filmiez.

Marc Rylewski semble prolifique depuis quelque temps puisqu'en moins d'une semaine, il a publié 15 vidéos dans lesquels il aborde des célébrités et des personnalités médiatiques et politiques, plus ou moins poliment.

Face à l'insistance de Marc Rylewski, l'animateur perd littéralement ses nerfs. Cette pratique, je pense, arrive à point nommé pour servir la cause des "gilets jaunes".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL