Le Conseil français du culte musulman porte plainte — Vidéo de Christchurch

Claudine Rigal
Mars 25, 2019

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a porté plainte lundi 25 mars contre Facebook et YouTube France pour diffusion de message à caractère violent incitant au terrorisme, après la diffusion par ces plateformes de vidéos prises par l'auteur pendant la tuerie de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Une plainte pour diffusion de messages à caractère violent, incitant au terrorisme ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine et susceptible d'être vu ou perçu par un mineur a été déposée ce lundi devant le procureur de la République de Paris, a indiqué à Reuters Abdallah Zekri, président de l'observatoire de l'islamophobie au CFCM. "Minutes durant lesquelles des mineurs ont eu accès à ce film, et notamment des mineurs de confession musulmane, profondément traumatisés par ce film". "En effet, les dispositifs mis en place par ces réseaux sociaux ne garantissent pas l'impossibilité matérielle pour les mineurs d'en prendre connaissance", selon le CFCM.

Cible de critiques, le géant des réseaux sociaux avait alors été contraint de réagir: "Au cours des 24 premières heures, nous avons retiré dans le monde 1,5 million de vidéos de l'attaque, dont plus de 1,2 million bloquées lors de leur téléchargement", avait expliqué réseau social américain dans une série de tweets.

À Christchurch, deux personnes ont été inculpées pour avoir partagé la vidéo.

Une pancarte en hommage aux victimes de Christchurch. Le tueur, Brenton Tarrant, est un suprémaciste blanc convaincu que les musulmans "envahissent" les pays occidentaux.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL