Le déficit commercial américain en 2018 au plus haut depuis dix ans

Xavier Trudeau
Mars 9, 2019

Ces pays sont évidemment les principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis mais s'ils représentent 66% des importations, ils ont compté pour 89% du creusement du déficit.

N'en déplaise au président américain, les Américains ont un appétit insatiable pour les biens de consommation courante notamment chinois vendus à bas prix. Le déficit 2018 est à son plus haut niveau depuis 2008, après 552,3 milliards de dollars en 2017. Ce qui n'est pas forcément une mauvaise nouvelle puisqu'une hausse du déficit commercial accompagne généralement une économie en pleine expansion. Mais pour la Chine, la tenue de son développement économique à moyen terme repose en grande partie sur l'issue de ses négociations commerciales avec les Etats-Unis, qui courent depuis début janvier.

Les experts s'accordent aussi à dire que l'économie américaine devrait ralentir à mesure que les mesures pour doper l'économie, telles que l'abaissement des impôts, vont s'estomper. Le solde négatif pour les biens manufacturés s'est élevé à 43,6 milliards de dollars avec la Chine, 10,6 milliards de dollars avec le Mexique, 2,7 milliards de dollars avec le Canada et 17,9 milliards de dollars avec l'Union européenne.

Sur l'ensemble de l'année, les importations ont augmenté de 7,5 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre 3 120 milliards de dollars, tandis que les exportations ont bondi de 6,3 %, atteignant 2 500 milliards de dollars, ont montré les données. L'objectif est d'obtenir des changements structurels dans les pratiques commerciales chinoises jugées déloyales, telles que les subventions d'Etat, le transfert de technologie forcé ou le vol de la propriété intellectuelle.

Les tractations commerciales sont "très difficiles" et "il reste encore beaucoup à faire" malgré des percées dans certains domaines, avait alors déclaré le ministre chinois du Commerce.

M. Trump a laissé entendre qu'il pourrait rencontrer son homologue chinois fin mars pour parapher un accord.

"Si nous ne trouvons pas un accord (commercial avec l'UE), nous imposerons des tarifs douaniers" sur les voitures, avait menacé le président américain quelques jours plus tard.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL