Le géant chinois Huawei porte plainte contre les autorités américaines — Economie

Xavier Trudeau
Mars 7, 2019

"Le gouvernement américain présente depuis longtemps Huawei comme une menace, a déclaré Guo Ping, l'un des présidents tournants du groupe".

Huawei, numéro deux mondial des téléphones intelligents, a entamé 2019 avec une énergique campagne de communication destinée à contrer les accusations de Washington, selon qui les équipements télécoms du groupe pourraient être infiltrés par Pékin.

Huawei est donc déterminé à prouver que le Congrès "échoue à apporter des preuves pour justifier l'interdiction des produits Huawei", même si le chiffre d'affaire annuel du géant chinois réalisé aux États-Unis n'est pas très important, comme le note le Wall Street Journal.

Il a précisé que le groupe privé chinois allait demander des dommages et intérêts en raison des restrictions "inconstitutionnelles" le visant. Selon Washington, le Parti communiste au pouvoir en Chine pourrait utiliser les équipements de Huawei afin d'espionner d'autres pays ou de perturber des communications. Il a piraté nos serveurs et volé nos e-mails et codes sources.

Les Etats-Unis ont interdit à l'entreprise, leader planétaire dans ce domaine, de participer au déploiement de la 5G sur le sol américain. Et pousse ses alliés à prendre des mesures similaires. Et le jadis discret fondateur du groupe, Ren Zhengfei, 74 ans, est monté au créneau, accordant plusieurs interviews aux médias étrangers.

Le PDG de Huawei, Guo Ping, a annoncé ce jeudi 7 février avoir porté plainte contre le gouvernement américain. Arrêtée début décembre au Canada et actuellement en liberté surveillée, c'est aussi la fille du fondateur du groupe. Ils sont soupçonnés d'avoir mis en danger la sécurité nationale.

Sur ce dernier point, le responsable juridique de l'entreprise a reconnu mercredi que le groupe répondrait bien aux demandes du gouvernement chinois, mais uniquement pour les affaires de terrorisme ou les activités criminelles.

"Mais si cela allait au-delà des stipulations expresses mentionnées par la loi, nous rejetterions une telle demande", a indiqué Song Liuping.

Quel effet aura la plainte de Huawei?

Guo Ping a laissé entendre que l'offensive de Washington était davantage motivée par la peur de voir le groupe surpasser les technologies américaines que par des questions sécuritaires.

Les équipements de Huawei sont réputés plus avancés que ceux de ses rivaux suédois Ericsson ou finlandais Nokia et aucune entreprise américaine n'oppose une concurrence sérieuse au géant chinois.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL