Netanyahu réplique à la présidence turque et traite Erdogan de "dictateur"

Claudine Rigal
Mars 15, 2019

Rotem Sela a depuis reçu les marques de sympathie d'une autre comédienne israélienne, Gal Gadot, interprète du blockbuster "Wonder Woman".

"Ce n'est pas une question de droite ou de gauche".

Rotem Sela, personnalité connue du grand public, avait publié samedi soir un commentaire furieux après avoir entendu la tonitruante ministre de la Culture Miri Regev à la télévision.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répondu aux propos d'Erdogan: " Erdogan est le dictateur qui envoie des dizaines de milliers d'opposants politiques dans une prison qui commet un génocide contre les Kurdes et conquérant le nord de Chypre, prêchant à moi, à l'État d'Israël et à Tsahal, à la démocratie et à l'éthique de guerre.

M. Netanyahu a été accusé par l'opposition d'avoir diabolisé les Arabes israéliens avant les élections, dans le but d'augmenter le taux de participation des électeurs de droite.

Une telle hypothèse passe pour hautement improbable, mais c'est un argument massue régulièrement utilisé par M. Netanyahu, Mme Regev et leur parti, le Likoud (droite).

"Même les Arabes - incroyable mais vrai - sont des êtres humains, et les druzes, et les homosexuels aussi, ainsi que les lesbiennes, et - quel choc - les gauchistes", a-t-elle ajouté.

"L'Etat d'apartheid qu'il dirige occupe des territoires palestiniens, tue des femmes et des enfants et emprisonne les Palestiniens sur leur propres terres". Ils représentent 17,5% de la population israélienne.

Netanyahu, en pleine campagne électorale, avait déclaré dimanche qu'Israël n'était pas l'État-nation "de tous ses citoyens", mais "uniquement du peuple juif", et donc pas de l'importante communauté arabe et musulmane.

Il a attisé la crainte chez les Israéliens non juifs de devenir des citoyens de seconde zone en faisant primer le caractère juif d'Israël sur d'autres principes comme la démocratie et l'égalité entre les citoyens.

"Les calculs politiciens font perdre à certains le sens de la raison et nous entendons ces derniers temps des propos totalement inacceptables sur les citoyens arabes d'Israël", a dit le président, sans désigner personne nommément.

"Mais Israël est aussi le seul et unique Etat juif", avec l'étoile de David sur son drapeau, l'hébreu pour langue officielle et le droit pour tous les juifs dans le monde de venir vivre en Israël, a-t-il dit.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL