Prisonniers politiques en RDC: les libérations annoncées se font attendre

Claudine Rigal
Mars 14, 2019

"Un échange sur les mesures de décrispation et harmonisation des listes des prisonniers politiques en prévision de leur libération" indique la présidence. Le délai a expiré ce mardi à minuit sans aucune libération. Il s'agit de prisonniers politiques repris dans l'accord de la Saint Sylvestre, des exilés suite aux poursuites judiciaires et de personnes amnistiées en 2014.

"Dans les dix jours, je vais prendre une mesure de grâce présidentielle au bénéfice des prisonniers politiques ayant été condamnés par des décisions coulées en force de chose jugée".

Le président du Conseil National de Suivi de l'Accord et du Processus Électoral, "CNSA", a, dans une interview accordée ce mercredi 13 mars à Radio France Internationale, "RFI", affirmé que les prisonniers politiques seront libérés à partir de cette semaine.

.

"Il y a ce que vous appelez communément dans l'Accord les cas emblématiques, Diomi Ndongala, Franck Diongo, Firmin Yangambi seront bel et bien libérés".

Mais le sort de plus d'une centaine d'autres prisonniers ne dépend pas que du nouveau chef de l'Etat, il lui faut la coopération du ministre sortant de la Justice, proche de Joseph Kabila, du parquet et même des services pénitentiaires. Sur les listes remises au président, figurent les accusés du procès Kamuina Nsapu dont la majorité est affiliée l'UDPS.

Selon la présidence, il était question pour le 5ème président de l'histoire de la RD Congo de finaliser les listes de ceux qui vont bénéficier de sa grâce présidentielle.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL