R. Kelly remis en liberté après avoir payé sa pension alimentaire

Pierre Vaugeois
Mars 13, 2019

La star du R&B avait été placée en détention mercredi pour défaut de paiement de pension alimentaire. Le chanteur avait déjà été inculpé par la justice après de graves accusations d'atteintes sexuelles sur mineures, remis en liberté le 25 février, avant de retourner de nouveau en détention suite à une affaire de pension alimentaire non payée.

Le chanteur avait accepté de payer jusqu'à 60 000 dollars de ce qu'il devait à son ex-femme, Andrea Kelly, et à ses trois enfants, mais le juge avait demandé la totalité du montant et l'avait arrêté.

"Je vous promets qu'on va arranger toute cette situation. C'est tout ce que je peux vous dire pour l'instant ".

Le bureau du shérif du comté de Cook a déclaré que l'argent avait été versé samedi matin et libéré peu de temps après. Dix chefs d'accusation, chacun punissable de trois à sept ans de prison, ont été retenus contre lui pour ces agressions présumées commises de 1998 à 2010.

R. Kelly doit se représenter dans la justice, dans le cadre de ces deux affaires séparées, plus tard dans le mois. "Mon client est présumé innocent, et il ne pense pas que sa carrière soit finie ", a fait savoir son avocat aux journalistes devant la prison de Chicago où il était détenu.

Depuis plus de deux décennies, l'interprète de la chanson "I Believe I Can Fly" a fait l'objet d'accusations répétées de détournements de mineures. Son avocat avait alors expliqué que l'artiste était moins riche que ce que sa notoriété pouvait laisser penser, pour cause notamment de "mauvaise gestion".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL