Surréaliste - Rachid Nekkaz a été remplacé au Conseil constitutionnel (Vidéo)

Xavier Trudeau
Mars 4, 2019

Le Conseil constitutionnel algérien a désormais jusqu'au 13 mars pour examiner les 60 000 signatures apportées par ce "nouveau" Rachid Nekkaz et décider si sa candidature est valide.

Cependant, il ne donne aucune nouvelle de son frère.

Léger hic, tout le monde a vu dans la matinée, l'opposant rentrer à la Cour constitutionnelle pour déposer sa candidature, sans avoir de nouvelles de sa part par la suite.

Sur la page facebook de Rachid Nekkaz, l'on apprend qu'aussitôt sorti du conseil constitutionnel, le candidat a été "kidnappé par la police en civil" vers une destination inconnue. Un coup de théâtre tellement inattendu qu'il a désorienté les observateurs les plus avertis et suscité la curiosité de tous les Algériens médusés par ces mises en scène vaudevillesques qui se déroulent sous leurs yeux ahuris.

Mais en agissant ainsi, Rachid Nekkaz s'est pris à son propre piège pour, au moins, deux raisons. Au journalistes, le bon candidat a dit qu'il compte engager Rachid Nekkaz comme directeur de campagne.

Ainsi il a comme stratégie de présenter son cousin aux élections et de gouverner l'Algérie en son nom. Le concerné a bien dû fournir des extraits de naissance, des pièces d'identité et toutes les pièces exigées pour la constitution de son dossier de candidature. Un candidat n'est-il pas tenu de déclarer son patrimoine détenu à l'étranger?

La mascarade de ce dimanche au Conseil constitutionnel va desservir Rachid Nekkaz qui a passé six longues années à se construire la réputation du "Robin des bois" algérien armé de son seul téléphone portable. Depuis hier, ses partisans s'interrogent.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL