Tensions sociales chez Skeyes: fortes perturbations à Bruxelles

Xavier Trudeau
Mars 24, 2019

Dès fin avril, la compagnie chinoise Sichuan Airlines desservira Brussels Airport comme première destination full cargo en Europe.

Avec un total de 732.000 tonnes de fret transportées en 2018, Brussels Airport est devenu un important hub européen du transport de marchandise. Sa situation stratégique au cœur de l'Europe et ses connexions idéales avec le réseau routier sont des facteurs déterminants pour attirer de nouveaux partenaires.

Brussels Airlines a réagi en annulant dix de ses vols prévus cet après-midi à Brussels Airport. Tous les vols long courrier sont touchés jeudi matin au départ de Brussels Airport.

Brussels Airlines se dit fortement touchée par les actions des aiguilleurs du ciel. Cela occasionne plus de retards car une trentaine d'avions prennent normalement les airs par heure vers 10h00. "Cela signifie que 76% de nos liaisons étaient en retard", souligne sa porte-parole Kim Daenen.

La principale société active à l'aéroport bruxellois rappelle que ces actions chez Skeyes ont des conséquences pour l'ensemble du secteur. Les tensions sociales y sont dues au mécontentement du personnel concernant plusieurs dossiers. Les points de friction tournent notamment autour des demandes d'interruption de carrière, les nominations et les primes mais aussi d'un nouveau centre de formation du personnel sur le site de Steenokkerzeel.

Le mouvement de grogne des contrôleurs aériens belges se poursuit jeudi matin avec des interruptions de trafic ponctuels dans plusieurs aéroports du pays.

La compagnie justifie cette décision par les retards qui deviennent trop lourds pour elle. D'après Vincent Grassa, un avion basé à l'aéroport qui serait parti avec du retard reviendrait en effet avec du retard également vers Charleroi plus tard dans la journée. Cela a pour effet de limiter les perturbations mais pas de les faire disparaitre, à en croire le porte-parole de BSCA.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL