Trafic SNCF perturbé à Vendôme par des salariés d'Arjowiggins

Xavier Trudeau
Mars 25, 2019

Quelque 16.000 voyageurs ont été impactés. 25 mars 2019Retour à la normale dans l'après-midi "La conséquence est l'interruption totale des circulations entre Paris et le sud-ouest de la France".

Ils ont choisi de bloquer la LGV au niveau de la gare TGV de Vendôme, dans le Loir-et-Cher. La SNCF prévoit des perturbations de trafic "jusque dans le milieu de l'après-midi "."La SNCF a immédiatement adressé un ordre de réquisition à la préfecture du Loir-et-Cher afin que celle-ci mette tout en œuvre pour libérer les voies", explique l'entreprise dans son communiqué.

Une alerte SNCF vient d'être faite aux passagers du train 8403, sur la ligne TGV Bordeaux-Paris, annonçant un retour sur Massy Palaiseau, par ligne classique, le délai de départ n'étant pas précisé.

"Les forces de l'ordre sont sur place", a indiqué la préfecture sans plus de précision. "Les manifestants sont repartis d'eux-mêmes".

Le tribunal de commerce de Nanterre doit trancher d'ici à mardi sur les offres de reprise de trois usines papetières Arjowiggins - Bessé-sur-Bray, Le Bourray (Sarthe) et Château-Thierry (Aisne) - en redressement judiciaire depuis janvier et qui emploient près de 1.000 personnes.

Les usines du groupe Arjowiggins Graphic, filiale du groupe Sequana, ont été placées en redressement judiciaire le 8 janvier et sont menacées de fermeture si aucune offre de reprise n'est validée par le tribunal. Les syndicats craignent "le licenciement de près de 800 salariés, évoluant au sein d'un territoire rural, isolé, dont les papeteries Arjowiggins représentent le principal employeur de la région". Une manifestation pour la défense de l'usine de Bessé-sur-Braye, avait rassemblé 400 personnes le 28 février dans la ville, après une première mobilisation d'environ 500 personnes, dont des employés de l'usine et des élus, au Mans le 20 février.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL