Un français décroche le Prix Turing, l'équivalent du Prix Nobel en informatique

Alain Brian
Mars 31, 2019

Trois spécialistes en intelligence artificielle, le Français Yann LeCun, le Britannique Geoffrey Hinton et le Canadien Yoshua Bengio, ont reçu mercredi le prix Turing, l'équivalent du Nobel pour les informaticiens. Il a publié près de 200 articles scientifiques sur les réseaux de neurones artificiels. "En plus des produits que nous utilisons tous les jours, les nouvelles avancées dans l'apprentissage profond ont donné aux scientifiques de nouveaux outils puissants dans des domaines allant de la médecine à l'astronomie en passant par la science des matériaux". C'est alors qu'ils créent le concept de l'apprentissage automatique profond qui va prendre le pas sur la plupart des autres méthodes de recherche de l'IA et attiser l'appétit des géants du net, dont Google et Facebook qui ont respectivement recruté Hinton (2012) et LeCun (2013). Yann LeCun explique en effet que l'intelligence artificielle n'avait presque aucune considération de la part de la communauté informatique dans les années 1990 et 2000, tant les résultats étaient décevants.

Ces techniques ont permis des progrès importants et rapides dans les domaines de l'analyse du signal sonore ou visuel et notamment de la reconnaissance faciale, de la reconnaissance vocale, de la vision par ordinateur, du traitement automatisé du langage. Ce prix prestigieux, baptisé Turing en hommage au mathématicien Alan Turing, l'un des pères emblématiques de l'informatique et de l'intelligence artificielle, revient ainsi cette année au français Yann LeCun et aux canadiens Geoffrey Hinton et Yoshua Bengio pour leurs percées dans le domaine du deep learning.

Pionnier du "deep learning"(en français, l'"apprentissage profond"), son travail consiste à doter les machines d'"intelligence" en simulant le cerveau humain. Il ne s'agit donc pas de les programmer, mais bien de les entraîner au moyen de systèmes informatiques modelés sur ceux de l'homme. Retour sur le parcours de Yan LeCun Diplômé de l'ESIEE Paris en 1983, Yann LeCun obtient ensuite un DEA à l'université Pierre-et-Marie-Curie avant de passer un doctorat en 1987 qu'il réalise en partie avec l'équipe de Hinton à l'université de Toronto.

Ces derniers, qui constituent aujourd'hui l'un des fondements de l'intelligence artificielle, permettent, via des algorithmes de rétropropagation aux réseaux neuronaux de découvrir leurs propres représentations internes des données, "permettant ainsi d'utiliser les réseaux neuronaux pour résoudre des problèmes qu'on croyait auparavant hors de leur portée", comme l'a expliqué l'ACM.

Reste que les trois chercheurs, qui ont souvent collaborés ensemble, auront encore l'occasion d'améliorer leurs découvertes respectives.

Yoshua Bengio est directeur scientifique à l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (Mila).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL