Un Kényan sacré meilleur enseignant du monde

Claudine Rigal
Mars 26, 2019

A l'issue de la cérémonie, présentée par l'acteur australien Hugh Jackman, le lauréat a eu une pensée émue pour ses élèves: "Je suis ici uniquement grâce à ce qu'ont accompli mes élèves".

Au-delà de ses compétences pédagogiques qui ont été unanimement reconnues par le jury, c'est surtout sa générosité et son dévouement total à ses élèves qui ont été salués à travers cette récompense.

Professeur de mathématiques et de physique, Peter Tabichi figurait parmi 10 finalistes de diverses nationalités, sélectionnés pour cette 5e édition annuelle du concours international ayant pour objectif de valoriser le métier d'enseignant. Ce prix leur donne une chance.

La fondation Varkey, organisatrice du Global teacher prize, a sacré meilleur enseignant du monde le Frère Peter Tabichi. Ceux-ci ne pourraient se payer ni leur uniforme ni des livres sans ce soutien financier.

"Son dévouement, son travail et sa foi dans le talent de ses élèves a permis à son école, dans une zone rurale reculée et avec peu de ressources, de remporter le prix de la meilleure école aux concours nationaux interscolaires de sciences", peut-on lire dans un communiqué publié sur le site de la fondation Varkey.

Le Président kényan Uhuru Kenyatta a félicité le lauréat dans un message vidéo diffusé lors de la cérémonie.

Dix-mille autres candidats provenant de 179 pays étaient candidats au concours. Peter Tabichi a le triomphe modeste. L'Afrique produira des scientifiques, des ingénieurs, des entrepreneurs dont les noms seront un jour célèbres dans le monde entier.

Beaucoup de ses élèves parcourent plus de six kilomètres, sur de mauvaises routes, pour se rendre à l'école.

A cause du manque d'infrastructures scolaires dans sa zone de service, M. Tabichi dispense son savoir dans des classes surchargées, comprenant 70 à 80 élèves.

Il essaie de faire changer d'avis les familles qui marient leurs filles à un âge précoce, les encourageant à les garder à l'école. Il succède ainsi à Andria Zafirakou.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL