Wall Street : Wall Street finit en baisse après les dépenses de construction

Xavier Trudeau
Mars 8, 2019

La Bourse de Paris conservait son entrain (+0,68%) lundi à mi-séance, continuant à profiter d'informations de presse selon lesquelles Pékin et Washington seraient proches de la conclusion d'un accord commercial.

L'indice CAC 40 a avancé de 21,38 points à 5.286,57 points, dans un volume d'échanges faible de 2,69 milliards d'euros.

Wall Street a clôturé dans le rouge lundi.

Un accord de principe entre la Chine et les Etats-Unis "offrirait la possibilité aux entreprises de relancer leur chaîne de production sans craindre de nouveaux tarifs douaniers supplémentaires", a ajouté le spécialiste.

Selon le Wall Street Journal, Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient se rencontrer aux alentours du 27 mars pour signer un accord sur le commerce, au vu des progrès enregistrés dans les négociations bilatérales ces dernières semaines. Au son de la cloche, le Dow Jones a perdu 0,79% à 25 819,65 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,23% à 7 577,57 points.

"La nécessité pour les deux pays de mettre un terme à la guerre commerciale se fait de plus en plus pressante alors que les derniers indicateurs économiques attestent de son impact croissant sur l'activité", a commenté pour sa part dans une note Thierry Claudé, gérant chez Kiplink Finance.

Sur le front du Brexit, le négociateur de l'Union européenne Michel Barnier rencontrera mardi à Bruxelles les négociateurs britanniques, a annoncé lundi un porte-parole de l'UE, alors que plusieurs votes importants sont prévus la semaine prochaine au Parlement britannique.

Carrefour: le PDG du groupe Carrefour, Alexandre Bompard, plaide pour davantage d'équité entre la taxation des grands groupes de distribution français et celle des plateformes américaines ou chinoises, dans un entretien avec le Journal du Dimanche.

Dans le sillage de Wall Street, les indices asiatiques terminent en baisse, plombés notamment par la révision à la baisse de la Chine de sa prévision de croissance pour cette année entre 6% et 6,5%. La détente entre les deux capitales semble se confirmer.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL