Agnès Buzyn nomme un délégué ministériel — Psychiatrie

Evrard Martin
Avril 13, 2019

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a annoncé mercredi soir la nomination du professeur Frank Bellivier comme délégué interministériel à la psychiatrie. Docteur en médecine et en neurosciences, Frank Bellivier est aujourd'hui responsable du service de psychiatrie adulte du groupe hospitalier Saint-Louis - Lariboisière - Fernand-Widal, à Paris. "C'est l'un des piliers de la feuille de route" donnée par Agnès Buzyn en juin dernier, affirme le spécialiste, via "une refonte du financement de la psychiatrie avec deux volets: modifier la manière dont les allocations sont calculées et veiller à ce que les dotations soient effectivement affectées aux structures de soins ambulatoires ou hospitalières".

Du Havre à Aix-en-Provence, en passant par Rennes et Amiens, les caméras de "Pièces à conviction" ont pu pénétrer derrière les murs des hôpitaux psychiatriques pour montrer l'état de délabrement, le manque de personnel ou la pratique de méthodes contestées comme l'isolement et la contention. Mais aussi en ville, où il faut attendre plusieurs mois pour obtenir un rendez-vous avec un psychiatre tandis que des familles désemparées sont laissées "sans accompagnement", comme le déplore la mère de deux enfants schizophrènes. La France doit composer avec la diminution du nombre de lits de psychiatrie générale à l'hôpital, de 60% entre 1976 et 2016 selon l'Igas, qui n'a pas été entièrement compensée par l'augmentation des moyens en ville, où les centres médico-psychologiques sont saturés, alors que les besoins augmentent (2,5 millions de patients suivis en 2016, selon les services statistiques des ministères sociaux).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL