Algérie. Gaïd Salah: "L'armée ne tournera pas ses armes contre le peuple"

Claudine Rigal
Avril 17, 2019

Gaïd-Salah sera aussi attendu sur des questions d'ordre sécuritaire qui préoccupent la nation.

Gaid Salah a fait allusion, dans son allocution, à l'ex-Chef du Département du Renseignement et de la Sécurité, le général Toufik, sans le nommer. Ces objectifs, si l'on se réfère à la voix du peuple, c'est le départ de tous les symboles du système. Cette intervention survient alors que le président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaiz, vient de présenter sa démission au chef de l'État intérimaire, Abdelkader Bensalah.

A l'issue de la cérémonie d'accueil au niveau du Secteur Opérationnel Nord-Est d'In Amenas, Monsieur le Général de Corps d'Armée, accompagné du Général-Major Hassan Alaïmia, Commandant de la 4e Région Militaire, a mis l'accent lors d'une rencontre avec le Commandement et les cadres de la Région, sur la nécessité d'accorder une importance majeure à l'exécution minutieuse et rigoureuse du programme de préparation au combat, notamment dans son volet relatif à l'exécution des exercices démonstratifs avec munitions réelles qui constituent un véritable test permettant l'évaluation sur le terrain du niveau de disponibilité opérationnelle atteint par les unités de la 4e Région Militaire en particulier et les unités de l'Armée Nationale Populaire en général.

Ainsi, poursuit-il, l'ANP se considère "toujours mobilisée aux côtés de tous les dévoués, au service de son peuple et de sa patrie, pour honorer l'engagement qu'elle a pris afin de réaliser les revendications et les aspirations légitimes du peuple, pour construire un État fort, sûr et stable; un État où chaque citoyen trouve sa place naturelle et ses espoirs mérités". Le patron de l'armée prend la mesure de la difficulté de la mission et préconise dans son message "la nécessité de suivre la voie de la sagesse et de la patience". Le mot est dit, à savoir que toutes les attentes du peuple seront satisfaites, et tout viendra en son temps. "Nous, en tant que haut commandement de l'ANP et face à la responsabilité historique que nous assumons, respectons parfaitement les dispositions de la Constitution pour la conduite de la transition, et je voudrais réitérer que toutes les perspectives possibles restent ouvertes, afin de surmonter les difficultés et trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais, de façon à servir l'intérêt suprême de la patrie, sans égard à l'intérêt des individus, et que nous n'avons aucune autre ambition que celle de protéger la patrie, faire régner la sécurité et la stabilité et préserver l'image de marque du pays, comme l'auraient voulu nos vaillants martyrs, et qu'Allah m'en soit témoin". Il y a dans le propos du général de corps d'armée un appel à la sagesse et à la mobilisation des patriotes, doublé d'un engagement à répondre aux revendications du peuple.

"J'ai déjà évoqué, lors de mon intervention du 30 mars 2019, les réunions suspectes qui se tiennent dans l'ombre pour conspirer autour des revendications du peuple et afin d'entraver les solutions de l'Armée Nationale Populaire et les propositions de sortie de crise". Le chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (AMP) a prononcé mardi 16 avril un discours très significatif dans lequel il adresse "un dernier avertissement " au général de corps d'Armée à la retraite Mohamed Mediene dit Toufik.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL