Dérapage homophobe de Folau : "inacceptable" selon la Fédération australienne

Solenn Plantier
Avril 13, 2019

La Fédération Australienne de Rugby a décidé de frapper très fort. Jeudi 11 avril 2019, elle a déclaré son intention de rompre le contrat de l'arrière des Wallabies Israel Folau (30 ans; 73 sélections).

Tiraillée entre la nécessité de conserver son meilleur joueur et l'atteinte à l'image du rugby australien, la Fédération avait finalement opté pour la première option en faisant signer à Folau un nouveau contrat jusqu'à fin 2022, pour plusieurs millions de dollars australiens.

Cela a tout du dérapage de trop pour Israel Folau. Folau, l'une des vedettes de la sélection, a publié sur son compte Instagram une affiche proclamant le message suivant: "Ivrognes, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l'Enfer vous attend. Repentez-vous! Seul Jésus sauve". Cette dernière estime que le contrat n'a pas été honoré. "(.) Il n'a pas compris qu'il ne pouvait pas partager sur les réseaux sociaux des propos qui condamnaient, diffamaient ou discriminaient les individus en raison de leur sexualité". Nous souhaitons que tout le monde se sente en sécurité et bien accueilli dans notre discipline. "(.) En l'absence de facteurs atténuants convaincants, nous avons l'intention de mettre un terme à son contrat".

"A la suite de la rencontre de ce jour, les deux organisations vont en référer à leur conseil d'administration respectif pour envisager la suite à donner aux événements", indiquent dans un communiqué commun Rugby Australia (RA) et la Fédération de Nouvelle-Galles-du-sud, à laquelle est affilié son club des Waratahs.

Sa mise à l'écart est un coup dur pour les Wallabies, en perte de vitesse depuis la finale de la Coupe du monde 2015 et qui se retrouvent privés d'un de leurs meilleurs éléments à quelques mois de l'échéance mondiale.

" Je suis déçu pour lui dans le sens où il s'est peut-être emballé et peut-être qu'il ne le pensait pas". Sous le titre: "Big Boys and their balls (Les grands garçons et leurs c...)".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL