Des gènes du cerveau humain sur des singes — Chine-expérimentation

Alain Brian
Avril 17, 2019

L'étude, publiée en mars 2019 dans la National Science Review, a été réalisée par des chercheurs de l'Institut de zoologie de Kunming (sud-ouest de la Chine) et de l'Académie des sciences chinoises, avec la collaboration de scientifiques américains de l'université de Caroline du Nord (États-Unis).

Aujourd'hui, des scientifiques chinois affirment qu'ils ont essayé de combler le fossé en créant des singes transgéniques dotés d'une version humaine d'un gène appelé MCPH1 soupçonné de jouer un rôle clé dans la formation de l'intelligence humaine. Comme le signale en effet CNN, un chercheur chinois a implanté des gènes humains dans le cerveau de singes afin de faire, selon lui, la lumière sur le processus évolutif qui mène à l'intelligence humaine. Lors des expériences, les singes devaient alors retenir des formes et des couleurs qui défilaient sur un écran.

Seuls cinq primates ont vécu assez longtemps pour atteindre la phase des tests.

Selon les auteurs de l'étude, le macaque rhésus, bien que plus proche génétiquement des humains que les rongeurs, reste suffisamment éloigné de l'homme pour ne pas susciter de questionnement éthique mais cela n'a toutefois pas dissuadé les critiques. "Dans l'imaginaire populaire, on se retrouve tout simplement sur la Planète des Singes ", relève Jacqueline Glover, bioéthicienne à l'Université du Colorado.

" Les humaniser revient à faire quelque chose de mal. Où vivraient-ils et que feraient-ils?" Ils avaient découvert que ces singes montraient des signes de problèmes mentaux associés (dépression, anxiété, comportements liés à la schizophrénie).

L'un des auteurs de l'étude, Su Bing, a déclaré au sujet de cette étude: "À long terme, ces recherches fondamentales fourniront des informations précieuses pour l'analyse de l'étiologie et du traitement des maladies du cerveau humain causées par un développement cérébral anormal tel que l'autisme ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL