Dioxyde de titane. Le Maire va finalement interdire l’additif E171

Xavier Trudeau
Апреля 15, 2019

D'après des informations d'Europe 1, le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire va faire interdire l'additif alimentaire E171, un colorant soupçonné d'avoir des effets cancérigènes.

Quel est le point commun entre un chewing-gum, un plat préparé, votre dentifrice et un comprimé contre le mal de tête?

Il est communément utilisé pour blanchir ou intensifier la brillance des produits alimentaires.

Refusant dans un premier temps la suspension, le ministre a fait marche arrière et attendait le rapport de l'agence de sécurité sanitaire des aliments (ANSES), qu'il vient tout juste de recevoir, pour trancher.

Aussi connu sous le nom de dioxyde de titane, l'additif alimentaire E171 ne vous parle peut-être pas. Ce rapport ne contredit en rien les précédentes études, notamment celle de l'INRA où des rats, à qui on avait injecté du dioxyde de titane, ont manifesté des anomalies pré-cancéreuses au bout de trois mois.

"Quasiment tous les fabricants de bonbons français ont déjà arrêté d'utiliser ce colorant qui n'est absolument pas indispensable, mais aussi Carambar, Lutti et d'autres", explique Magali Ringot, de l'association Agir pour l'environnement.

L'E171 va donc disparaître de notre alimentation. Mais, comme le dénoncent certaines associations, il est également présent dans l'enrobage de 4 à 5.000 médicaments, notamment celui du Doliprane en gélule et du Spasfon rose, et dans certains cosmétiques.

D'autres rapports

Discuter de cet article