Eric Drouet, figure du mouvement, annonce faire une "pause" — "Gilets jaunes"

Pierre Vaugeois
Avril 24, 2019

Initiateur de la première mobilisation du 17 novembre à travers la France de ce mouvement qui réclame plus de justice fiscale et sociale, Eric Drouet, 34 ans, est rapidement devenu le visage de cette contestation sociale inédite et protéiforme.

On ne sait pas si ce "leader" des Gilets jaunes participera à ce qui s'annonce sur les réseaux sociaux comme "l'Acte ultime" à Paris mercredi prochain.

Pour cette journée de manifestation syndicale consacrée à la fête du travail, des Gilets jaunes veulent dénoncer ce qu'ils considèrent comme "un niveau de répression encore jamais vu jusqu'alors".

En précisant que "tout n'est pas fini", il écrit "je suis fatigué, au bout de mes forces". Il dénonce des "menaces" proférées à l'encontre de sa famille.

Eric Drouet raccroche son "gilet jaune". Celui qui ne s'exprime quasiment que par Facebook, et bien souvent en vidéo, a été condamné fin mars à une amende de 2 000 euros, dont 500 avec sursis, pour l'"organisation" de deux manifestations parisiennes "sans déclaration préalable".

Le chauffeur routier de Seine-et-Marne évoque dans un post Facebook des "menaces" sur sa famille, des "insultes" et une grande fatigue.

Sa maison et sa voiture ont été vandalisées avec de la peinture jaune dans la nuit du 19 mars.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL