Facebook veut apprendre le tact à son intelligence artificielle

Alain Brian
Avril 13, 2019

Que devient un profil Facebook après la mort de son utilisateur?

Gérer les comptes des personnes décédées: voilà une tâche délicate, inédite, à laquelle Facebook, le plus grand réseau social au monde, doit s'atteler tous les jours.

" Si un compte n'a pas encore été [transformé] en compte de commémoration, nous utilisons l'intelligence artificielle pour empêcher [le profil] d'apparaître de façon douloureuse, par exemple, sous la forme d'invitations à des événements ou de rappels d'anniversaire".

Le réseau social a en outre promis que ses algorithmes détecteraient dorénavant le statut d'un utilisateur, pour éviter d'envoyer à ses "amis" certaines notifications, en attendant que le profil soit converti en compte de commémoration. Ce dernier n'a pas donné de détails sur la nature de ces signaux.

La firme de M. Zuckerberg a annoncé, mardi 9 avril sa volonté de faire évoluer la situation actuelle en améliorant son "compte de commémoration". Ce sera un "contact légataire", désigné par l'utilisateur avant son décès, qui prendra en charge la gestion de ce compte.

L'espace "Hommage", qui est sur les comptes de commémoration, permettra aux proches de publier des histoires et partager des souvenirs tout en préservant la chronologie originale et le contenu déjà publié.

Les comptes de commémoration, consultés par plus de 30 millions de personnes chaque mois, indique Facebook, n'apparaissent pas dans les publicités, les rappels d'anniversaire, les suggestions d'amis.

Le réseau social veut donc faire en sorte que personne ne reçoive de notifications concernant la personne décédée entre le moment de son décès et celui où un compte de commémoration est créé, explique le groupe américain, qui laisse aussi la possibilité aux proches de demander la suppression du compte (description de la procédure pour Facebook ici). Combien de comptes de personnes décédées sont actuellement comptabilisés dans les 2,3 milliards d'utilisateurs revendiqués par le réseau social? Ces outils de contrôle incluent la possibilité de changer qui peut voir et qui peut poster des hommages, et la possibilité de supprimer des publications d'hommages. La demande peut être faite par des amis ou des membres de la famille sur la foi de pièces justificatives officielles. Par ailleurs, Facebook va donner plus de contrôle aux contacts légataires.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL