Gérald Darmanin pas favorable à la TVA à taux zéro

Xavier Trudeau
Avril 10, 2019

" La baisse des impôts, c'est plus qu'une promesse, c'est une réalité, insiste le ministre de l'Action et des Comptes publics".

Pour financer ces baisses d'impôt à venir, Gérald Darmanin avance plusieurs "options: soit on fait plus d'économies; soit on supprime des niches fiscales; soit on travaille davantage. Nous sommes le gouvernement qui a le plus diminué les impôts au cours de ces vingt dernières années", a-t-il déclaré. La baisse de la TVA profite-t-elle à la population?

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 07/04/2019 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. "Or elles ne sont pas toutes utiles ni justes", a ajouté Mr Darmanin.

Récurrente lors des réunions sur le " grand débat ", plébiscitée par 90 % des Français dans un sondage Ifop publié par le JDD ce dimanche, la proposition d'une TVA à 0 % sur les produits de première nécessité avait été récemment relancée par Xavier Bertrand, le président (ex-LR) de la région Hauts-de-France. Les députés de la majorité proposent une revue générale pour en évaluer l'efficacité. Il pointe la difficulté de mise en œuvre d'un tel mécanisme, et surtout le fait que la baisse de la TVA ne se répercute pas nécessairement au profit des consommateurs, mais par une hausse des marges des distributeurs. "Il faudrait en débattre des années avec la Commission européenne, car instaurer une TVA à 0 % n'est pas possible dans le cadre des règles actuelles", rappelle-t-il. Mais il s'interdit de revenir sur la déduction pour les emplois à domicile.

Malgré l'opposition de Gérald Darmanin à une TVA à 0 % sur des produits de première nécessité, cette mesure recueille le soutien d'une écrasante majorité de Français interrogés par l'Ifop pour le JDD. Ce serait une mauvaise idée.

L'invité de RTL ci-dessous expliquait déjà le 27 janvier 2019 pourquoi on ne pourrait pas avoir une TVA à 0% sur les produits de 1re nécessité l'Europe. Suppression des droits de succession, fin de la redevance, retour de l'ISF... C'est d'ailleurs la mesure fiscale la plus consensuelle, devant la suppression de la redevance audiovisuelle (85%), le rétablissement de l'impôt de solidarité sur la fortune (77%) ou la création de tranches d'imposition supplémentaires afin de rendre l'impôt sur le revenu plus progressif (76%).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL